.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontres imprévues quotidiennes || PV Kei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Rencontres imprévues quotidiennes || PV Kei   Dim 20 Oct - 19:32


Rencontres imprévues quotidiennes


La sonnerie retentit, signalant la fin du cours. J’entends déjà les autres élèves se plaindre d’avoir sport dans un quart d’heure. Je serre les dents. J’aimerai les accompagné… s’ils savaient à quel point ! Je soupire. Malgré le temps, la douleur ne s’est toujours pas estompée. J’y croie pas mes oreilles, j’entends même un gars souffler que j’ai de la chance de louper le sport. Je ne peux m’empêcher de lui murmurer un « Ta gueule ». C’est plus fort que moi. Je lance mon sac sur mon épaule et sort de la classe. Je ne veux pas me mêler à la plus part d’entre eux. Il n’y a que Mikio de fréquentable dans la classe… Rahhh comme si je pouvais traîner avec mon demi-frère ?! Il est beaucoup trop collant avec son « brother-complex » ! Nan mais c’est quoi cette idée d’avoir tricoté un pull avec « I love Lily » ou un truc du genre, je m’en rappelle même plus ?! Rahhh, ce mec va me rendre cinglé ! Mais passons, à, tout ce qui me reste à faire, c’est trouver un coin tranquille et me faire oublier. Comme d’habitude.

Mes pas me conduisent automatiquement au même endroit que d’habitude. Le toit. Okay, il fait frais en avril… mais peu importe. C’est calme. Je serre mon manteau contre moi. Ouais, d’accord, il fait plus froid que ce je pensais… mais trop tard. Pas le courage de me bouger. Je m’assois dans un coin. Mon écharpe bien remontée jusqu’au nez. Si j’attrape froid, je suis sûr de me coltiner Mikio jusqu’à ce que je sois rétabli. Je l’imagine très bien s’occuper de moi comme si j’étais un bébé… Bah, rien que d’y penser, ça me fait froid dans le dos. Je grimace… et oh merde, j’viens de me bouffer quelques poils de mon écharpe. Beurk, il existe mieux comme goût ! Je tire la langue pour essayer d’enlever tous ses foutus poils. Je dois donner une vue magnifique. Heureusement que je suis seul. De toute façon, personne ne prends la peine de venir sur le toit en cette période. Quelle bande de frileux. Je dois quand même avouer que ça m’arrange, ça me permet de rester un peu seul. Le seul qui vient ici à ces heures-ci… c’est… ah merde, je viens de me rendre compte que je connais même pas son nom en fait. Pourtant, ça fait déjà un moment qu’on se croise encore et encore, qu’on discute de tout et de rien. Ou parfois, au contraire, on se tait et on profite du silence à deux. J’ai même entrevue qu’il fréquentait mon frère… Enfin… Je l’aime bien. Et j’vous assure que ces temps-ci, c’est rare que je dise ça. Les gens ont plutôt tendances à m’énerver qu’autre chose en cette période… Je sais pas trop pourquoi… Je leur en veux peut-être d’être en bonne santé et de ne pas assez en profiter. Je me dis que moi, si j’étais à leur place… tout ce que je ferais… Mais je suis con. Parce que je suis pas à leur place. Et que je ne le serais jamais.

Je soupire encore une fois. Inutile de penser à ce genre de choses… et pourtant, j’ai l’impression que je ne peux m’en empêcher quand je suis seul… C’est pour ça que j’aurais bien aimé que ce mec soit là. Ouais, s’il est là aujourd’hui, je lui demanderai son nom ! Promis ! J’ai pas envie de passer encore une fois à côté de la chance de me faire un ami… ou plus. Rien que d’y penser, je rougis. Je suis con, je me fais des films. Mais j’ai le droit de rêver un peu de temps en temps, ça fait pas de mal, non ? Parce que ce mec a l’air gentil, calme… Et okay, j’avoue, il est pas moche du tout ! Mais je pense que les choses n’iront jamais plus loin. Je suis pas doué pour les relations sociales… encore moins quand il s’agit de sortir avec quelqu’un. Mais plus je réfléchis à ce mec, plus j’ai envie de savoir son nom. Pourquoi ne lui ai-je jamais demandé ?! Je suis con ou quoi ? Oh merde, j’espère juste pas qu’il sait que je suis le petit frère de Mikio ! Ce serait la fin du monde si ce dernier apprenait que j’ai le béguin pour un de ses potes… Vraiment.

Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa
Jung Kei desu

avatar


Date d'inscription : 03/10/2013
Messages : 238

MessageSujet: Re: Rencontres imprévues quotidiennes || PV Kei   Lun 21 Oct - 13:45

«We all have a place that soothes us, me is the roof will probably know why because it is where you are you »


Je viens a peine de me lever que j’entends déjà les cris de mon géniteur oui il n’a plus mérité le nom de père depuis longtemps et surement que je ne l’appellerais plus ainsi. Je me redresse pour voir l’heure je suis déjà en retard, je me prépare et descend j’embrasse ma mère et lui souris la une des rare qui y a encore droit. Je prends mon petit déjeuner tranquillement ma mère reste prêt de moi, me regardant comme toujours avec son regard bienveillant remplis de tristesse. J’aimerais tellement la revoir sourire pour de vrai sans ce regard triste, un soupire traverse ma bouche en entends le pas lourd de mon paternel. Ma mère efface son sourire et baisse la tête, je n’en peux plus l’atmosphère  est devenu lourde. Je me lève pour partir de cette maison embrassant de nouveau ma mère au passage ignorant mon père celui-ci lance une de ses bouteille vide qui s’écrase contre le mur manquant de justesse de me toucher seul un petit bout réussi a m’entailler légèrement la joue, le regard de ma mère m’empêchent de répliquer je prit mon sac et parti pour le lycée sans me retourné sous les cris de mon père énerver de mon ignorance à son égard.

Dehors je marche rapidement sans me soucier du regard des autres autour, qu’ils me dévisagent si ça leur chante je m’en moque je ne suis pas d’humeur à m’en soucier. Le lycée m’apparait enfin seul endroit où mon père ne peut m’atteindre, la sonnerie ce fait entendre et je me dirige vers la salle de cours. Moi qui espérait la paix une fois assis c’était raté, les regards en coins les chuchotements à mon sujet certes j’étais légèrement plus débrailler que d’habitude mais bon. Le prof fait son entrée ce qui a pour effet d’arrêter les chuchotements et les regards surement aurais-je enfin la paix c’était sans compter sur le professeur qui me reprocha ma tenue (comme d’habitude) et le sang non essuyer sur ma joue…du sang ?
Quel sang ? Je passe ma main sur ma joue gauche rien sur et sur la droite ? Ah oui en effet…je me lève sans demander mon reste sous les protestations du professeur et quitte la salle de classe.

J’étais maintenant dans les toilette et passa de l’eau sur mon visage pour enlever le sang de façon assez négliger mais je m’en moquais. Une nouvelle marque que les gens interprèterais à leur façon sans savoir ce qu’il en est réellement l’expression « Ne pas se fier à l’apparence » est faite pour les chiens avec certaines personne je crois bien. Je soupire une nouvelle fois sors des toilette non pas pour retourner en cour mais au seul endroit dans ce foutu bahut où j’ai enfin la paix…Le Toit, c’est vraiment l’endroit où je me sens bien sans personne sans jugement. Sans personne non pas tout à fait, je me demande si il sera là ? Depuis un moment il est là quand je suis sur le toit bizarrement sa présence ne me gêne pas, au contraire elle est reposante et apaisante, on n’est pas obliger de parler on peut juste rester là sans parler et…et quand j’y pense on ne s’est pas vraiment présenté. J’arrive sur le toit au premier abord il n’a pas l’air d’être ici dommage, je regarde bien et…a si il est là je souris et m’approche de lui je ne sais pas vraiment quoi dire la pour le moment alors pourquoi pas commencer par une phrase bateau ?

« Finalement aujourd’hui encore tu es la aujourd’hui aussi »

Je m’allonge au sol malgré le fait qu’il soit frai, mais ce n’est pas si mal après tout. Je regarde celui qui me tiens compagnie sur le toit depuis maintenant un moment et ouvre de nouveau la bouche chose assez rare il faut dire

« Encore en train de sécher ? Alala la jeunesse aujourd’hui plus aucun respect pour les cours »

Oui je suis mal placer pour dire ça mais je ne sais pas c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour le faire parler et entendre sa voix aller savoir pourquoi…    
codage par Junnie sur apple-spring

_________________


❝I hate what I've become,The nightmare's just begun,
I must confess that I feel like a monster !❝

BY TCHI ON APPEL SPRING


Dernière édition par Jung Kei le Mer 30 Oct - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: Rencontres imprévues quotidiennes || PV Kei   Mer 23 Oct - 20:18


Rencontres imprévues quotidiennes


J’entends le bruit du loquet de la porte. Je n’ai pas envie que quelqu’un vienne me déranger… Le toit, c’est mon refuge. J’aime être seul… Mais lorsque je me rends compte qui c’est, je ne peux pas m’empêcher de sourire. Je dois avoir l’air con de sourire comme ça… pourtant mes lèvres ne font que s’étirer plus lorsque je m’aperçois qu’il vient vers moi. Oui, aujourd’hui encore je suis là. Il y a des choses qui ne changent pas, comme on dit. Je luis souris doucement. J’essaie de l’accueillir le plus amicalement possible… Je n’ai pas vraiment envie qu’il me fuie déjà comme beaucoup d’autres… Vaut mieux que j’ouvre pas la bouche, d’après certains, j’ai une langue de vipère. C’est vrai que je suis un peu brusque parfois… Je ne connais pas encore toutes les subtilités de la langue japonaise, tous les degrés de politesse… et même les conventions sociales…

Je suis heureux qu’il s’assoit à côté de moi…Je me retiens de ne pas m’approcher de lui. Il trouverait ça bizarre. « On ne change pas les bonnes vieilles habitudes ! » Lui dire que je ne sèche pas vraiment mais que c’est simplement à cause de mes foutues jambes que je ne peux pas aller en sport ? Non. Je n’ai pas envie qu’il me prenne en pitié. Surtout pas lui. Je n’aime pas le moment où les gens découvrent mon histoire et que leur regard sur moi change brutalement… car il ne redevient jamais comme avant. Jamais. Et c’est la dernière chose que je veux avec lui.

Je me mords la lèvre inférieure. J’ai envie de connaître son nom. C’est con, un détail… mais ça me paraît essentiel. Je n’ose pas demander… je regarde mes doigts s’enfoncer et ressortir interminablement des mailles de mon écharpe. C’est la première fois que je me sens mal à l’aise en sa présence. Les mots brûlent ma langue. Je peux quand même pas lui dire « Au fait, moi, c’est Lily, et toi ? » Il va se croire que je me fous de sa gueule. Aucun mec ne s’appelle Lily dans la réalité. Y a juste mes parents qui sont assez shootés pour donner un nom pareil à leurs enfants… Ouais, il me croira pas… et il y a peu de chances qui me donne son nom à son tour. Je pourrais me présenter en tant que « Akiya », ce qui n’est pas faux… sauf que ce n’est pas totalement vrai non plus. Personne ne m’appelle vraiment Akiya. Malgré tous mes efforts. Disons que j’abandonne de plus en plus et accepte le fait qu’on m’appelle Lily… Peut-être que je mûris.

Oh, je pourrais bien évidemment demander à mon frère ! Vu que j’ai vu Mikio et ce gars traîner ensembles plusieurs fois… il doit forcément connaître son nom ! Mais… disons que… Raahh, non faut que j’oublie ! Si j’ose faire ça, Mikio risque de ne pas me lâcher et me poser pleins de questions jusqu’à ce que je meurs. Littéralement. Non, je peux pas demander à Miki. Jamais. Du coup, retour au point de départ. Tch, je m’énerve moi-même. Je suis ridicule. C’est juste un nom. Juste une minuscule question. Je devrais avoir plus de couilles que ça, non ?! « Euh… ton nom ? » Je parle à peine. J’espère presque qu’il n’ait pas entendu. « Tu n’es pas obligé de répondre, hein… juste que tu traînes avec mon frère et que je sais même pas ton nom… » Ouais, l’excuse est bateau. Je n’ai jamais fait spécialement attention aux potes à Mikio. Seulement lui. Mais ce n’est pas quelque chose que j’avouerai comme ça. Je n’ai jamais été loquace sur mes petits secrets et moi… Je préfère garder tout pour moi seul. C’est plus simple de se taire.


Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa
Jung Kei desu

avatar


Date d'inscription : 03/10/2013
Messages : 238

MessageSujet: Re: Rencontres imprévues quotidiennes || PV Kei   Mer 30 Oct - 22:28

«We all have a place that soothes us, me is the roof will probably know why because it is where you are you »


Les bonnes habitudes hein…c’est vrai pourquoi les changer ? Enfin ça dépend des quelles, je soupirai légèrement et regarda le ciel me perdant dans mes pensées les plus secrète bien que de temps à autres je regardais discrètement mon compagnon du toit. Mon compagnon du toit mon dieu je viens de réaliser mais je ne connais pas son nom, depuis le temps que l’on se retrouve je n’ai pas pensé une seul fois à lui demander je suis réellement idiot. Je réfléchissais a comment lui demander mais il faut croire que lui non plus ne voulais pas rester dans l’ignorance. Lily c’est donc comme ça qu’il s’appelle, certes ce n’est pas commun pour un garçon mais bon c’est plutôt original et je pourrais enfin mettre un nom sur ce visage qui partage souvent mes heures sur le toit.

Je trainerais avec son frère ? Donc c’est ça la seul raison pour laquelle il voulait connaitre mon nom c’était parce que je trainais avec son frère…Je ne sais pas pourquoi mais cette pensé me laissa un gout amère dans la bouche, j’aurais peut-être préférer qu’il me le demande juste pour. Mais pourquoi en fait ? Je soupire légèrement qu’est-ce que je pensais et puis il devait aussi me le demander pour mettre un nom sur la personne avec qui il partage c’est petits moment sur le toit.

« Kei »

J’avais dit mon nom dans un murmure presque agacé sans le vouloir, je le répétai cette fois sur un ton plus amical me baffant intérieurement. Discrètement je l’observais, c’est une habitude que j’avais depuis quelque temps observé les trait de son visage et ses petite mimique quand il parlait, drôle d’habitude n’est-ce pas ? J’espérais aussi qu’il ne l’avait pas remarqué car je ne saurais pas quoi lui dire si j’étais démasqué. Il avait un visage assez enfantin mais son regard cacher derrière les mèche de cheveux reflétait parfois de la colère, de la tristesse ou encore de la frustration mais souvent de l’apaisement surement l’effet d’être sur le toit seul loin du regard des autre loin de toute cette vie du lycée tout en y étant. Je me redressai et m’approche du rebord regardant la vue, depuis quand m’était-je mis à le regarder autant ? Je me retournai et me mis à l’observer à nouveau mais cette fois sans me cacher, je ne saurais dire si il me voyait l’observer ainsi ses mèche cachant ses cheveux. Je soupirai à nouveau et cessa de l’observer, non c’était mal. Je secouai la tête et me repris, je revins vers lui occultant mes précédente pensées.

Un détail me revint soudain, il avait bien dit que je trainais avec son frère ? C’est qui ? Car mis à part MyungSoo je ne traine pas avec grand monde, et surtout qui dans mon entourage avait Lily en frère sans que je ne l’ai rencontré avant surtout que cela m’aurait marqué. Autant lui demander car sinon je ne le saurais peut être jamais sauf si je me mets à questionner tout le monde dans mon entourage, bien sûr je vois le tableau d’ici « Hey salut dis t’aurais pas un frère qui s’appelle Lily  sinon ton week end ?» bien sûr on y croit moi qui suis un je m’en foutiste professionnel bon autant que je me lance

« Au faite c’est qui t’on frère ? Je suis plutôt solitaire et mis a par une ou deux personne je ne traine pas avec grand monde »

Voilà la question est poser, j’ai l’impression que c’est la première fois que l’on parle autant, enfin que je parle autant mais avec lui aller savoir pourquoi j’espère que ce n’est pas la dernière…

(Pardon pour cette réponse pourris et pour la longue attente si y'a besoin je recommence sorry ;; ♥)

codage par Junnie sur apple-spring

_________________


❝I hate what I've become,The nightmare's just begun,
I must confess that I feel like a monster !❝

BY TCHI ON APPEL SPRING


Dernière édition par Jung Kei le Dim 24 Nov - 22:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: Rencontres imprévues quotidiennes || PV Kei   Mar 19 Nov - 18:57


Rencontres imprévues quotidiennes


Kei… c’est joli. Simple à retenir, même pour moi ! En plus, je pense même que j’arrive à ne pas trop le déformer avec mon accent chinois. J’ai beau être bilingue sur le papier, l’accent n’est pas toujours quelque chose que l’on contrôle… Je sais pas pourquoi, j’ai toujours aimé les prénoms courts. Comme si le nombre de lettres est la distance qui nous sépare de l’autre… Je rougis en y pensant. Cela vaudrait dire que je suis très proche de Kei, non ? Je ne peux pas m’empêcher d’apprécier le fait qu’il n’a pas fait de remarques stupides ou blessantes sur mon prénom. Même si je ne le montre pas, je préfère que mes proches m’appellent Lily qu’Akiya… Mais je divague de l’appeler comme un « proche », il y a deux secondes à peine, on savait même pas nos noms respectifs… Mais j’aurais eu l’impression de lui mentir en disant m’appeler Akiya même si ce n’est pas totalement faux. J’ai envie d’être honnête avec lui, de ne pas me cacher derrière un masque ou des faux-semblants… Est-ce mal ? Est-ce dangereux ? J’ai l’impression que je ne peux pas savoir autrement que de me jeter dans la gueule du loup. Je vais peut-être le regretter. Mais j’en ai marre des « peut-être ». Je me dis que si je ne fais pas, j’aurais des remords… et c’est pire que des regrets à mes yeux.

Qui est mon frère ? Oh, c’est vrai qu’on se ressemble absolument pas, que ce soit physiquement ou mentalement… un peu normal aussi, quand on pense au fait qu’on n’est pas frère de sang et que l’on ne se connaît que depuis un peu plus d’un an… On ne porte pas non plus le même nom… Et nos pères ne sont même pas mariés… En y pensant, le terme « frère » n’est sûrement pas approprié. Mais à force de l’entendre employé par Mikio, ça a dû entré dans ma tête. Rahhh ! J’ai l’impression que ce foutu abruti vient de gagner une bataille ! Heureusement qu’il n’est pas là pour fanfaronner, je garde un soupçon de fierté.

« Mikio, la grande asperge ! » Je me sens obligé de faire une remarque sur sa taille… ça m’énerve tellement qu’il soit si grand ! Non mais franchement, ce n’est pas humain d’être autant grand ! J’ai l’impression d’être un gamin de cinq ans à côté de lui ! Nan, chut, ne faîtes aucune remarque à ce sujet, merci. Je veux garder ma dignité le plus longtemps possible… « On est plutôt demi-frère… ou un truc qui y ressemble… » Je n’ai pas spécialement envie de m’étendre sur le sujet… j’ai peur de l’effrayer avec mon histoire de famille… ce n’est pas vraiment commun d’avoir un père homosexuel en couple avec un homme à la maison… Je sais pas trop comment il pourrait réagir en l’apprenant. J’ai tellement envie d’être honnête avec lui… et pourtant j’ai l’impression que je dois faire attention à chaque mot que je dis pour ne pas risquer de le perdre. Je suis con, pire qu’une gonzesse, ça colle avec mon prénom, vous me direz. « C’est bien ton ami, non ? Je t’ai vu traîner parfois avec… » Ouais, tout à coup, j’ai peur d’avoir fait une bourde.

Parce que c’est vrai que… Mikio est assez… exubérant… Il n’a rien de calme comme Kei, donc c’est un peu dur de les imaginer ensemble. Mais d’après ce que j’ai vu, mon « très cher frère » a un certain don pour se faire des amis… c’est impressionnant. Je l’envie un peu. Parfois seulement.


Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa
Jung Kei desu

avatar


Date d'inscription : 03/10/2013
Messages : 238

MessageSujet: Re: Rencontres imprévues quotidiennes || PV Kei   Dim 24 Nov - 22:11

«We all have a place that soothes us, me is the roof will probably know why because it is where you are you »


Je réfléchirais toujours à qui pouvais être son frère, et quand le nom de celui-ci franchit la barrière de ses lèvres je devins légèrement pale. Il précisa également qu’ils étaient demi-frère, mais cela ne changeais rien au fait, Mikio est son frère. Je réfléchis a beaucoup de chose avec cette « révélation » mais une chose me revenais en tête et cela n’avait rien de plaisant, si Lily apprenais la relation que j’entretenais avec Mikio peut être qu’il ne voudra plus que l’on se retrouve ici ? Peut-être ne voudrait-il plus qu’on se voit ? La voix de Lily s’éleva à nouveau dans les airs pour me demander si j’étais bien l’ami de son frère, ce qu’il a vu ce n’est pas que je trainais avec mais que je le fuyais…

« Je…je ne traine pas vraiment…enfin je ne traine plus avec depuis un moment.. »

Comment lui dire que le temps où Mikio et moi trainions ensemble est bien loin, comment lui dire que j’ai abandonné son frère et que j’ai repoussé son amitié sans rentrer dans les détails du pourquoi et sans qu’il ne me prenne pour un monstre ? Je fermai les yeux un moment essayant de réfléchir à comment lui expliquer la relation que j’entretenais avec son frère parce que celle-ci était plus que compliquer. J’ouvris à nouveau les yeux et reporta mon regard sur Lily, il devait se poser beaucoup de question à cause de mon silence…

« Mikio et moi ne sommes plus vraiment ami…on l’a été mais c’était y’a longtemps »

Ma voix était basse me rappelant comment c’était quand Mikio et moi étions amis un voile de tristesse passa rapidement dans mes yeux, quand je repense à mon amitié avec Mikio cela me touche toujours autant. Je suis en train de m’accrocher au frère d’une personne que je fui et que j’ai abandonné ironique non ? Si Mikio savais je suis sûr qu’il m’interdirait d’approcher son frère et surement aurait-il raison ? Je continuai donc sur mon lancer.

« On s’est éloigner lui et moi mais c’était par ma faute bien qu’à l’époque c’était déjà une pile d’énergie et un très bon ami je me suis éloigner de lui pour des raisons qui me sont propre et depuis quelque temps il revient vers moi pour régler nos compte »

J’en avais dit plus que je ne le devais, mais bizarrement avec lui je pouvais me laisser aller sans complexe sans peur et cela me faisais peur.

« Enfin ce n’est pas très important, enfin sauf si le fait que je ne sois plus avec ton frère te dérange ? Si tu veux je ne viendrais plus te déranger »

J’avais essayé de prendre un ton détaché, je ne voulais bien évidement pas arrêté de le voir, enfin ce n’était pas le moment de pensé ce genre de choses. Je passai la main dans mes cheveux oubliant un instant tout et sans m’en rendre vraiment compte je pensai tout haut

« Même si cette décision m’agacerais vraiment »

Je posai rapidement la main sur ma bouche mais quelle connerie, je repris contenance et le regarda a nouveau

« Enfin c’est surtout que ta compagnie est agréable rien d’autre »

Je me maudissais intérieurement parfois je ferais mieux de tourné sept fois ma langue dans ma bouche avant de pensés ou même parler…


(Pardon pour cette réponse pourris si y'a besoin je recommence sorry ;; ♥)

codage par Junnie sur apple-spring

_________________


❝I hate what I've become,The nightmare's just begun,
I must confess that I feel like a monster !❝

BY TCHI ON APPEL SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa
Contenu sponsorisé desu





MessageSujet: Re: Rencontres imprévues quotidiennes || PV Kei   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontres imprévues quotidiennes || PV Kei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une visite pas si imprévue [Livre 1 - Terminé]
» Cadeaux Surprises de Noël 2012 !
» [Village de Sirk] Retrouvailles Imprévues
» [TERMINE] Tout est une question d'imprévu... [PV]
» Voyage imprévu.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You and Us ::  :: Sujets Abandonnés-