.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 △▼ J'ai commencé à te haïr le jour où tu m'as poussé à te désirer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: △▼ J'ai commencé à te haïr le jour où tu m'as poussé à te désirer.    Ven 1 Nov - 18:04




ϟ Because I need you


FEAT. TANUMA YUICHI


Je me suis posé là, tout en me demandant s'il allait répondre à mes 5 messages, mes 2 appels. Si allait bientôt arriver, ou tout simplement s'il allait venir. Ce jour-là, dans ma tête il n'y avait plus rien, j'étais vide totalement vide. J'avais passé la nuit à me torturer l'esprit jusqu'à ne plus en fermer l’œil. Lui, ça faisait bien trop longtemps que j'y pensais. Quand il était là je perdais mes moyens, je ne savais plus quoi dire, quoi faire. Sauf peur-être être insolent, méchant, vulgaire. Je n'arrivais pas à lui montrer ce qu'au fond je ressentais. Il y avait cette attirance qui me tiraillait. Cette envie de poser mes lèvres sur les siennes. De glisser ma main dans ses cheveux. De lui susurrer des mots doux. Mais il y avait aussi cette peur, d'être rejeté, d'affronter la vérité. De me dire que c'était un homme et non une femme. Pour moi je n'étais pas gay, je ne voulais pas l'être. Ce n'était pas normal, un homme ne pouvait pas être attiré que par un autre homme. Mais j'en sentis son souffle près du mien, mon cœur a commencé à battre, comme il n'aurait pas dû. Bien sûr, tout ce que j'ai réussi à montrer c'est l'arrogance, du m'épris. J'étais froid, distant, c'était plus simple, bien plus simple. Mais je ne supportais plus de le voir entouré par d'autres. Il y avait dans ses yeux quelque chose que je n'avais encore jamais vu, quelque chose que je voulais. Alors je lui ai proposé de se retrouver un samedi pour tuer le temps ensemble. J'étais gêné, je ne sais pas si cela s'est lu sur mon visage, je ne sais pas s'il a deviné mes intentions. Je ne lui ai laissé le temps de me répondre, simplement un « ça t'dit on va à Shibuya histoire d'pas trop s'emmerder s'week-end. Bon j'te laisse j'dois y'aller. » Je n'ai même pas pris le temps de m'expliquer, c'était inutile, ce rendez-vous si on peut le nommer ainsi, allait l'être tout autant.

Dans cette partie du planétarium j'étais seul dans l’obscurité profonde mais légèrement éclairé par le ciel étoilé. J'ai toujours aimé les étoiles, la lune, l'espace. Que pouvait y avoir derrière ces nuages noirs ? Lorsque j'étais encore un enfant je tendais mes bras vers le ciel, tout en espérant en décrocher un astre, le plus beau des astres pour l'offrir à ma mère et ainsi estomper ses larmes. Maintenant je sais que le chagrin ne disparaît pas aussi facilement... Une partie de moi voulait qu'il arrive derrière moi, alors que l'autre espérait qu'il reste chez lui. Avait-il au moins lu mon dernier message lui indiquant de se rendre au planétarium ? L'attente était longue, mais j'aurais pu rester dans cet endroit, des heures de plus sans jamais m'en lasser.
 



Dernière édition par Sumegai Subaru le Lun 11 Nov - 1:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: △▼ J'ai commencé à te haïr le jour où tu m'as poussé à te désirer.    Ven 1 Nov - 23:19

Il doit bien avouer qu'il n'a pas vraiment compris pourquoi Subaru l'a invité d'un coup comme cela à sortir un samedi, en sachant qu'il se montrait toujours assez froid avec lui... Après tout, il avait quand même une raison puisque Yochi s'amusait à observer Kwangie le maître de subaru si on peut dire vraiment cela. Enfin, il n'allait tout de même pas refuser en sachant que cela lui permettra d'être loin de sa mère trop protectrice pendant une après-midi. La chose qu'il n'avait pas prévu, c'est qu'il y ait une panne de réseau dans son quartier -à croire qu'il à la poisse... Il ne savait pas non plus comment s'habiller, alors il mit beaucoup trop de temps à choisir des vêtements pour finalement sortir en retard... Il passa en ville et ne put s'empêcher de s'arrêter dans un magasin de bonbon pour acheter plein de bonbon sucré pour le rendre un peu plus énergique -car ce matin, il est à plat. Il soupira doucement et se mit à marcher en direction du parc -ne sachant pas vraiment où il avait rendez-vous avec Subaru finalement. Ce n'est qu'arrivé au parc que son téléphone se mit à sonner plusieurs fois d'affilé, il avait enfin du réseau ? Il sortit son portable tout en mangeant un crocodile, il vit alors les appels manqués de son rendre-vous et le message lui disant de le rejoindre dans le planétarium. Il regarda l'heure et failli s'étouffer avec son crocodile. « Merde, je suis en retard ! » Il court rapidement vers un arrêt de bus et pris le bus, se posant son une vitre, il commença à regarder le paysage tout en tapant du pied en insultant le chauffeur pour qu'il aille plus vite. Bien sûr, il ne l'a pas entendu puisqu'il arriva avec presqu'une heure de retard... Mais ce n'était pas de sa faute, c'est celle du réseau téléphonique.

Il paya sa place et entra dans le bâtiment toujours en mode essoufflé, il entra dans la salle du planétarium et s'avança dans les allés en essayant de le trouver. Il le remarqua finalement et s'approcha de lui, venant se poser sur le siège juste à côté de lui posant le sachet de bonbon juste à côté d'eux. « Désolé, je suis en retard... J'ai eu des problèmes de réseau et ... me voilà que maintenant car je t'attendais au parc va savoir pourquoi. » Il hausse les épaules en faisant une légère grimace pour lui montrer qu'il était désolé et plongea sa main dans le sachet de bonbon et en sorti un crocodile vert qu'il tendit à subaru, le plaçant juste devant sa bouche avec un petit sourire. Il leva ensuite les yeux pour pouvoir regarder les étoiles à son tour, souriant comme un enfant il tendit la main pour essayer d'en capturer une mais il savait très bien qu'il ne pourra sans doute jamais le faire, c'était même une certitude même. « Pourquoi tu voulais qu'on se voit aujourd'hui? D'habitude tu es plutôt du genre froid et distant et là... tu veux qu'on apprenne à se connaître, j'avoue que je comprend pas vraiment. » dit-il en penchant la tête vers toi. Il le trouvait plutôt beau garçon le Subaru même si celui-ci s'est toujours montré assez distant comme étant l'esclave de Kwangho -celui qui embête son frère... A voir comment il est réellement, peut-être a-t-il une facette à l'école comme beaucoup de monde en fait.
Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: △▼ J'ai commencé à te haïr le jour où tu m'as poussé à te désirer.    Dim 10 Nov - 18:43




ϟ Because I need you


FEAT. TANUMA YUICHI


Les minutes étaient longues, de plus en plus longues. Le silence assourdissant qui m'enveloppait peu à peu me convenait. Ainsi que cette solitude dans laquelle je tombais peu à peu. Le siège était confortable, mais cela m'indifférait. Ce n'était pas tant le ciel d'un obscur bleu qui me préoccupait, c'était le doute. J'ai soudainement entendu une porte s'ouvrir, pour se refermer dans un second temps. Je n'ai pas tourné la tête, je n'ai pas ouvert les yeux. Même si ce lieu était peu fréquenté à cette période de l'année, il n'y avait que peu de chances que ce soit lui. Et même si c'était le cas, est-ce que cela aurait dû me réjouir ou au contraire me terrifier ? De l'agitation s'est fait sentir, une douce proximité venait de faire son apparition. Lui, c'était lui, je le savais, je le sentais. Pourtant mon corps refusait de bouger, comme paralysé même mon visage n'offrait aucune expression.

- Désolé, je suis en retard... J'ai eu des problèmes de réseau et ... me voilà que maintenant car je t'attendais au parc va savoir pourquoi.


J'ai esquissé un faible sourire tout en laissant échapper un léger rictus. Je dois avouer que je n'y ai tout d'abord pas cru, c'était un peu loufoque, mais bizarrement cela lui correspondait. Un geste rapide et spontané me fit enfin réagir. Yuichi venait de placer une gourmandise sous mon nez, lorsque je me suis déicide à le regarder j'ai aperçu ses lèvres formant un arc, ce qui dévoilait un délicieux sourire. Faisant mine de l'ignorer j'ai empoigné la sucrerie pour m'en emparer et ainsi la déguster. Je ne laissais rien paraître, il y avait toujours cet air indifférant comme encré dans ma peau. Mais cela s'est brisé au moment où Yuichi a levé sa main vers le ciel pour entreprendre une chasse aux étoiles déjà perdues d'avance. Cela me parut comme un flashback, un retour en arrière, c'était moi que je pouvais voir.

- Pourquoi tu voulais qu'on se voit aujourd'hui? D'habitude tu es plutôt du genre froid et distant et là... tu veux qu'on apprenne à se connaître, j'avoue que je comprend pas vraiment.

Comme si moi je comprenais, comme si je le pouvais, il était évident que non. Personne n'en avait la capacité. Je ne savais pas sur quel terrain je m'engager, je ne savais pas quoi dire ni que faire. Au feeling ? Non je ne pouvais pas, même si j'avais pris pour habitude de tout faire sans réfléchir, d'avancer tout en ne regardant que droit devant moi, là je ne pouvais pas. Alors j'ai laissé échapper un long soupir comme pour marquer un temps. Mes mains ont glissé jusqu'à mon jean noir, plus elles elle vagabondé sur mon sweat gris.

- Je ne te demande pas de comprendre ce que je ne comprends pas moi-même. 


Ai-je dis d'un ton neutre, calme et reposé. Ne rien montrer, je ne devais rien montrer, cela raisonné dans mon esprit comme un désagréable refrain.

- Et toi, pourquoi t'es venu ? Rien ne t'y obligeait.


En sortant ces quelques mots je me suis senti mal, ce n'était pas moi. Ce n'était pas ce que je voulais dire, ni ce qu'il fallait dire. J'ai grimacé tout en portant une main à mon front pour marquer ma stupidité. Le sachet de bonbons me faisant envie je me suis penché pour en attraper un, me retrouvant ainsi face à Yuichi, j'ai alors senti mon cœur frapper lourdement contre ma cage thoracique
 



Dernière édition par Sumegai Subaru le Lun 11 Nov - 1:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: △▼ J'ai commencé à te haïr le jour où tu m'as poussé à te désirer.    Dim 10 Nov - 23:51

A croire qu'il y avait des personnes beaucoup plus bizarre que lui -et il faut le faire vraiment. Subaru faisait parti de ses personnes bizarres qui changeaient de comportement tous les jours. Yuichi fut surpris quand il reçu un message de celui-ci, lui donnant rendez-vous pour faire connaissance d'après lui. C'était totalement bizarre mais il décida d'y aller quand même, étant de nature très curieuse. Bon, même si il a eu quelques problèmes, il arriva tout de même au lieu de rendez-vous avec des bonbons en main mais très en retard également. Il s'installa à côté de subaru dans le planétorium et se demanda si celui-ci dormait ou pas. Il s'en foutait et commença à s'excuser avant de lui mettre un bonbon devant le visage. Bonbon qu'il lui piqua d'un coup sans même un merci. "toujours aussi sympathique" Yuichi détourna le regard à cette pensée et commença à regarder le ciel en essayant d'attraper les étoiles avec sa main, tout en sachant très bien que c'est impossible pour lui. Yochi lui expliqua qu'il ne comprenait pas pourquoi il l'avait invité en sachant très bien le comportement qu'il avait avec lui, comportement qui ne changea pas malgré le fait que ce soit lui qui est venu le voir pour un rendez-vous. « Je ne te demande pas de comprendre ce que je ne comprends pas moi-même. » Il soupira longuement et préféra ne pas regarder ce mec. Il regrettait d'être venu là tout de suite, il n'est pas là pour passer l'après-midi avec un mec totalement froid qui le prend sûrement pour une sous merde. Ce mec n'a pas de sentiment, ce qui contrastait vraiment avec Yochi qui souriait tout le temps même si c'était un gamin chiant.

« Et toi, pourquoi t'es vins ? Rien ne t'y obligeait. » Il fronça les sourcils et baissa la tête pour enfin poser son regard sur le tien. Il était sérieux là ? Il n'était certes pas obligé mais il voulait tout de même venir pour savoir comment était la vrai personnalité de ce mec, mais il aurait mieux fait de rester chez lui aujourd'hui. Un grognement sortit de la gorge de Yochi pendant que Subaru piquait des bonbons dans son paquet. Son regard croisa enfin le sien, son souffle s'arrêta mais sa colère ne s'arrêta pas pour autant. « Tu m'as donné rendez-vous, je suis venu parce que je suis quelqu'un de naturellement curieux. Si tu ne voulais pas que je vienne, il suffisait de me le dire, c'est bien beau d'inviter quand on en a pas l'envie. » dit-il en retirant son paquet de la porté du plus âgé. Montrant très bien son mécontentement, il en profita également pour reculer son visage du sien -même si son coeur battait fort, il ne voulait plus y penser trouvant ce mec totalement ignoble. « Je vais y aller comme ça, on aura pas besoin de comprendre tous les deux. T'auras plus besoin de te questionner du pourquoi tu m'as invité, on va faire comme si ça ne s'était pas passé. » dit-il en te lançant un regard noir du coin de l'oeil. Lui qui pensait pouvoir passer une bonne journée avec lui, et pourquoi pas apprendre vraiment à le connaître mais il s'était trompé et pas qu'un peu... Il se leva alors après avoir fourré son sachet de bonbon dans sa poche de veste. Il commença à marcher pour sortir de la ranger de siège. Il a fait une belle connerie en se présent pour venir ici, il aurait mieux fait de ne pas venir du tout ça aurait éviter qu'il utilise une place du bus pour de la merde.
Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: △▼ J'ai commencé à te haïr le jour où tu m'as poussé à te désirer.    Lun 11 Nov - 1:15




ϟ Because I need you


FEAT. TANUMA YUICHI


Je me mordillais les lèvres tout en sentant cette proximité qui nous liait. La douleur au ventre que j'avais déjà avant mon arrivée se faisait de plus en plus intense. J'étais stressé et ce même si on ne pouvait le voir. Ses grognements m'ont terriblement déplu, or je savais éperdument que c'était de ma faute. J'ignorais comment être doux, je ne l'ai jamais été et on ne peut pas dire que j'ai un jour reçu véritablement de l'affection. J'aurais voulu m'excuser, j'aurais voulu lui prouver qu'au fond je n'étais pas l'insensible que je semblais être. Le regard de Yuichi me parut haineux, comme si je l'avais mis en colère, c'était sans doute le cas. Comment ne pas l'être ? Face à une personne telle que moi je me serais déjà levé et non pas pour partir.

-Tu m'as donné rendez-vous, je suis venu parce que je suis quelqu'un de naturellement curieux. Si tu ne voulais pas que je vienne, il suffisait de me le dire, c'est bien beau d'inviter quand on en a pas l'envie.

C'était faux, totalement faux. De nature je n'aimais pas forcément sortir avec des gens que connaissais que très peu, alors je ne me serais jamais permis d'inviter quelqu'un sur un coup de tête. Mais je ne pouvais lui expliquer, il ne l'aurait pas compris c'est certain. Le paquet de bonbons me fit soudainement faux bon sous mes yeux écarquillé. Ce qui m'a encore plus étonné ? C'est de voir son visage s'éloigner du mien avec violence. J'ai alors reçu une grande gifle dans la figure, je ne m'y attendais pas. Oui, je ne comptais pas me retirer, j'aurais voulu rester ainsi. Mais mes grands airs m'ont une nouvelle fois trahi, me mettant encore dans une position regrettable.

-Je vais y aller comme ça, on aura pas besoin de comprendre tous les deux. T'auras plus besoin de te questionner du pourquoi tu m'as invité, on va faire comme si ça ne s'était pas passé.

J'ai senti le sol s'évaporer sur mes pieds, dans mes yeux on pouvait lire « ne part pas ». Évidemment, je ne pouvais l'en empêcher. Après tout, c'était moi le mec infâme, l'être dénoué de tous sentiments apparents. Je l'ai vu se lever, se diriger vers la sortie tout en me sentant impuissant. Le monde était devenu sombre et je ne pouvais percevoir que lui me quittant un peu plus à chaque minute qui s'écoulait. Brusquement je me suis à mon tour redressé, je ne pouvais pas ne rien faire. Sans réfléchir, et avec la plus grande des spontanéités j'ai attrapé sa main pour l'arrêter. Les battements de mon cœur raisonné comme un tambour de mes oreilles.

-Reste... S'il te plaît...

Sa peau était agréablement douce, mais je devais lâcher ce membre qui n'était pas miens. Tout en laissant tomber mes bras le long de mon corps j'ai baissé la tête. Nous n'étions pas seuls, ce qui me perturbait d'autant plus. J'avais peur des regards trop curieux, et des oreilles trop ouvertes. Pourtant j'ai fini par ravaler cette fierté qui me rongeait pour affronter ce qui se dressait devant moi.

-J'suis désolé... Je n'suis pas qu'un crétin, crois moi.

Le moment n'était pas propice aux confessions, et j'étais terriblement mal. Il y avait qu'avec Jin que je pouvais me sentir sentimentalement à l'aise. Mais je voulais également connaître ce sentiment avec Yuichi... Non, en réalité j'en attendais plus, bien plus. Je me suis rapproché de lui, un peu plus que ce que j'étais déjà, nos corps se toucher presque et mes lèvres effleurait son oreille.

-Je t'ai invité car j'avais envie de te voir, d'être avec toi. Y'a trop de choses qui se bousculent dans ma tête au point que j'sais même plus quoi te dire... Mais laisse moi l'temps de trouver les mots justes. Reste...

Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: △▼ J'ai commencé à te haïr le jour où tu m'as poussé à te désirer.    Lun 11 Nov - 10:22

Il regrettait d'être venu là tout de suite, il y a de quoi d'ailleurs. Subaru était toujours aussi froid et cela commençait vraiment à l'ennuyer. Il n'était pas venu pour s'en prendre plein la gueule comme cela, si il avait su il ne serait tout simplement pas venu. D'ailleurs, il décida de ne pas rester plus longtemps ici et de partir tout simplement. Il avait repris son sac de bonbon et lui lança un regard noir avant de partir de son côté. Se dirigeant vers la fin des rangers pour pouvoir sortir de ce planétarium. Il fut assez surpris quand il sentit une main le retenir, il s'arrêta directement regardant devant lui ne voulant pas se retourner. Il savait très bien que c'était Subaru qui le retenait, pourquoi le faisait-il d'ailleurs? Ce n'est pas du tout son genre pourtant. « Reste... S'il te plaît... » Il ne bougea pas d'un poil à ses paroles, c'est fou comment ce mec pouvait se montrer lunatique avec lui. Cela fait presque peur au final. Yuichi mit sa main dans sa poche quand Subaru lui lâcha le poignet, il savait qu'il y avait du monde autour de lui mais il s'en foutait, il ne le comprenait pas et il le comprendra sûrement jamais. « J'suis désolé... Je n'suis pas qu'un crétin, crois moi. » Il soupira et passa une main dans ses cheveux, il était beaucoup trop gentil avec lui-même. Il aurait dit bien pire si il avait été à sa place, mais il ne l'était pas. Ce n'est pas pour autant qu'il s'arrêta de dire ce qu'il pense, ça serait mal le connaître. « J'aurais dis que tu étais terriblement con oui... Je ne vois pas pourquoi je devrais te croire, tu ne m'as jamais montré une autre image que celle que tu me montres en ce moment. » dit-il en fermant les yeux. Il sentit son "ami" s'approcher de lui, se collant presque contre lui ce qui lui donna des frissons -allez savoir pourquoi.

Il ouvrit légèrement la bouche en sentant le souffle de Subaru contre son oreille, il voulait sa mort ou quoi. « Je t'ai invité car j'avais envie de te voir, d'être avec toi. Y'a trop de choses qui se bousculent dans ma tête au point que j'sais même plus quoi te dire... Mais laisse moi l'temps de trouver les mots justes. Reste... » Il soupira doucement et se tourna d'un coup, remarquant alors qu'il était vraiment près de lui quand son visage se trouva qu'à quelques millimètres du sien. Les yeux de Yuichi descendirent vers les lèvres de Subaru avant de remonter pour le regarder dans les yeux. « pourquoi tu avais envie de me voir et d'être avec moi? Pourquoi tu me le montres pas au lieu de te montrer aussi froid ? » dit-il en arquant un sourcil. Il ne peut pas dire qu'il ne trouvait pas Subaru à son goût, ça serait totalement mentir. Mais il ne lui a jamais montré qu'il s'intéressait à lui. « Tu t'intéresses à moi ? » dit-il en affichant un sourire sur ses lèvres. Il pencha la tête sur le côté sans pour autant reculer son visage qui était toujours aussi proche de celui de Subaru. Il s'installa alors sur le siège juste à côté d'eux, levant les yeux vers toi. « Alors tu as trouver les mots justes ? » dit-il en penchant la tête sur le côté en arquant un sourcil, affichant petit à petit un sourire au coin.
Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa
Contenu sponsorisé desu





MessageSujet: Re: △▼ J'ai commencé à te haïr le jour où tu m'as poussé à te désirer.    

Revenir en haut Aller en bas
 

△▼ J'ai commencé à te haïr le jour où tu m'as poussé à te désirer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» 29 novembre 1987 : 19 ans déjà !
» Le bon coin
» Remettre en question le leadership de Madame Maryse Narcisse !
» Les disparus du 12 janvier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You and Us ::  :: Sujets Abandonnés-