.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre pas comme les autres feat Nami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 29/12/2013
Messages : 192

MessageSujet: Une rencontre pas comme les autres feat Nami    Jeu 23 Jan - 19:41


feat. Aukvitch Nami
code par wordstorm



Une après midi de libre et je décidais de découvrir le monde loin de ma France je m’étais fais une raison et devais à présent vivre ici,  découvrant pourquoi pas les lieux qui m’entourent. J’avais parfois l’air d’un idiot quand on me parlait de certains endroit de la ville ou je n’avais jamais mis les pieds entrainant mon malaise et la nostalgie de ma ville que je connaissais au contraire par cœur.

Le soleil était présent pour l’après midi du moins c’est ce qu’avait annoncer le gros monsieur à la télévision qui présentait la météo pensant à ça je marmonnais « il a intérêt à dire vrai »  enfilant un t-shirt blanc épuré et une veste bien sur accompagné d’un jeans ou je pouvais remonter les bords… mais quelle utilité me direz vous? Bande d’impatient attendez un peu.

Mon Smartphone à la main je reçois un texto de Mutsumi qui me demande ce que je fais, sans aucune hésitation je lui réponds que je ne fais rien et qu’il serait bien d’organiser quelque chose… C’est sur excité que je reçois un autre texto d’elle me disant que c’était parfait  elle m’emmenait pour l’après midi  à la plage me prévenant qu’elle ne serait pas seule.

A l’heure prévue je me rends sur la plage marchant sur le sable humide, mes mains dans mes poches je m’avance et au loin je vois quelqu’un qui me semble d’un visage familier. Arrivant à sa hauteur je me dis qu’il serait bon que je retrouve au fin fond de ma tête son prénom, ca aussi c’était un truc pour lequel j’avais parfois un peu de mal … Je me rappelais les paroles de Mutsumi qui me parlait de sa meilleure amie, meilleure amie Nami, hé ben voilà un bon moyen de retenir son prénom.


Non loin d’elle je pince mes lèvres et la regarde un petit peu plus voulant être certain de ne pas me tromper de personne puisque je ne l’ai vu qu’en photo.

« Nami ? Je ne me trompe pas ? »

Mutsumi m’avait un peu parler d’elle, m’expliquant qu’elle n’aimait pas les personnes venant de l’école ou je me trouvais  puisque pour elle tous les garçons qui viennent de la sont des barbares, sur ce point je la rejoignais en émettant une ou deux restriction tout de même,  heureusement je savais au moins quel sujet de conversation éviter avec elle.

« Je suis Min… Le meilleur ami de Mutsu … Mutsumi va bientôt arrivé je crois »

Mes pieds me font me placer à côté d’elle avant de recevoir un texto
«  attendez moi dans le café juste devant sur la plage j’arrive bisous mes chéris »

Mes yeux se lèves sur Nami peu bavarde ? Ou timide ?

« On va boire un verre en l’attendant ?»

Le ciel s’assombri nous menaçant d’une pluie battante, foutu monsieur météo il n’avait pas dit vrai, la pluie se sentait à milles kilomètres. Nami me devance sans un mot et rentre dans le bar/café pour y choisir la table assez bien placée avec une magnifique vue sur la plage assez vite gâchée par la pluie qui s’abat sur le sable, ouf nous l’avions échappée belle.

Jusqu’ici peu de discutions, nous attendions Mutsu nos Smartphone en main avec une hate recevoir un texto, celui de son arrivée… plus les minutes passe et plus il fait calme appart l’interruption que fait le serveur : nous demandant nos commande rien...  Elle réfléchit avant de dire d’un ton enjoué le nom d’un super Cocktail quant à moi après réflexion j’avais pris au hasard je découvrirais sur le moment.


Ce calme me pesait  alors je regardais la vitre  d’ou coulait des goutes d’eau parfois seules (les pauvres) parfois en groupes ou mêmes certaines qui se séparaient et plus le temps passait plus j’étais passionné par tout ça lâchant une connerie comme à mon habitude «  Ohh on dirait une girafe » une goute était tombé dans un autre groupe de goute mais ça fessait un drôle de dessin et en disant le mot girafe ma tête se penche légèrement  comme un enfant en adoration devant sa peluche avant que je ne rigole tout légèrement … aish … la honte

« Sorry … »

Rougissant  sur le moment toujours mon portable à la main en attente d’une réponse de Mutsumi mais j’avais un mauvais pressentiment.

_________________

J'ai décidé de changer, en bien ou en mal à toi de juger!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 20/01/2014
Messages : 273

MessageSujet: Re: Une rencontre pas comme les autres feat Nami    Jeu 23 Jan - 22:49





Arc-en-ciel powerer ♥

Couchée dans mon lit, la tête dans le vide, un casque sur mes oreilles et un manga devant les yeux. Voilà, ce que je dois faire en ce dimanche. Alors que père m'avait promis de m'emmener au cinéma. Une fois par mois, mes parents essayent de me consacrer une journée. Pourtant, ça fait déjà la troisième fois qu'il annule l'une de nos sorties. Enfin, tant mieux, j'avais pas spécialement envie d'aller voir l'un de ses films dont il rafole. Mais me faire passer après une réunion avec un ambassadeur on aura tout vu. Et il voulait en plus me présenter à cet homme pour faire bonne impression. Non! Pas moyen. Et je ne vais certainement pas me présenter avec un mini short, de longue chaussette montante jusqu'aux genoux et un débardeur. Et ne parlons pas de ma coiffure, deux couettes, juste pour lui faire plaisir.

De mauvaise humeur, je le suis. Il m'a prévenu à la dernière minute que Monsieur mon géniteur - je l'appelle ainsi quand je suis fâchée contre lui - ne pouvait passer du temps avec moi. Et le pire, c'est même pas lui qui m'a prévenu mais son secrétaire. Mère qui est bien entendu à New-York partie faire les boutiques ou je ne sais quoi d'autres là bas. Ils ont voulu un enfant et ils ne l'assument pas.

Et si je remplissais des ballons d'eaux pour les lancer dans le couloir? Non, déjà fait la semaine passée. Une crise de larme? Un coup d’œil sur les étagères me fait regretter cette pensée. J'ai déjà tout ce que je veux pour le moment. La prochaine fournée de larme est prévue pour dans deux semaines quand le dernier gadget trop mignon sera sorti. Même si il me semble vaguement avoir entendu qu'ils me l'avaient commandés. Mes idées de vengeance son interrompues par mon portable qui se met à vibrer, je m'installe en tailleur dans mon lit. Le cherche sous les draps pour pouvoir lire le message. Ma meilleure amie me propose une sortie à la plage. Un coup d'oeil vers la fenêtre, le ciel à l'air dégagé et il y a un beau soleil qui annonce un été bien chaud. Je lui confirme que ma venue. Un deuxième message m'indiquant qu'elle ne sera certainement pas seule, Lee Seung Min sera là.

Lui, je ne l'ai jamais vu en vrai mais en photo, assez souvent. Pourtant, j'ai l'impression de le connaître depuis une éternité. C'est un très bon amie à Mutsumi-chan. Bon, j'avoue que j'ai été sceptique en apprenant qu'elle l'avait rencontré sur un chat. Mais quand elle me parle de lui, elle a toujours des yeux remplit d'étoile. Je suis sur qu'elle est amoureuse de lui et n'ose pas me le dire. Mi-chan s'inquiète aussi beaucoup pour lui. Il est seul à Tokyo alors que sa famille est en France si j'ai bien tout comprit. Elle m'a parlé de ça, alors que je lisais. C'est passé par une oreille et est ressortie par l'autre.

Quelques temps après, la voiture s'arrête à l'endroit habituel à la plage. Je dis à mon chauffeur que je l’appellerai quand je déciderai de rentrer. Avant de courir comme une folle sur le sable, alors que j'enlève mes sandalettes, il me donne un parapluie,
Au cas où, mademoiselle.

Je prends donc le parapluie et je le mets dans mon sac à dos avec mes affaires. Ensuite je le mets sur le dos. J'espère qu'il ne va pas pleuvoir. Car qui dit pluie dit vent. Et je risque d'avoir froid vu la façon que je me suis habillée. Mini jupe à volant noir et dentelle, un t-shirt blanc et un pull à capuche autour de ma taille. Un dernier sourire et un signe de la main pour dire au revoir, et je me mets à courir en direction de la mer. Sautant les pieds joints dans l'eau, je me mets à tourner sur moi-même. Profitant du peu de monde qui se trouve sur la plage à cet instant. Sentir l'air qui doucement se réchauffe sur ma peau, me fait du bien. Je m'amuse comme une petite folle quand une personne s'approche de moi, en m'appelant. Nami. Étonnée, je dévisage celui qui m'appelle par mon prénom. Je ne le connais pas. Je ne me trompe pas ?

Mes yeux s'écarquillent en le reconnaissant, c'est celui qui doit nous rejoindre. Je secoue ma tête de bas en haut pour répondre à sa question. Mais est-ce bien, son ami? Je sors de l'eau pour qu'il puisse se rapprocher de moi cependant pas trop près. Je ne le connais pas. Et c'est une chose qu'il fait, je vois qu'il tient son téléphone en main, attendant certainement un message de n'importe qui. Je suis Min… Le meilleur ami de Mutsu … Mutsumi va bientôt arrivé je crois.. Quand il me dit enfin qu'il est l'ami de Mi-chan, je ne peux m'empêcher de lui faire un grand sourire et de rougir bêtement. C'est vrai qu'il est aussi mignon que sur les photos. Et là, je me maudis d'avoir des origines européennes. Ma peau est transparente par rapport aux japonais. On peut lire sur mon visage comme on lirait un livre d'image. C'est à ce moment que nos portables se mettent à sonner. Vu qu'on a reçu un message en même temps, ça ne peut être que la retardataire.

On va boire un verre en l’attendant ? Je ne réponds pas, à quoi ça peut bien servir. A la place, je me retourne et marche en direction du bar qui se trouve plus haut sur la digue. Je lève mes yeux vers le ciel et m’aperçoit qu'il s'assombrit. De gros nuages noirs arrivent. Heureusement que nous sommes arrivés à temps dans un lieu sec. Ne me tournant pas vers mon compagnon, ne lui demandant pas où il veut s'installer, je m'approche de la table où nous nous installons Mi-chan et moi quand nous venons à la plage.

Attendons que le garçon de salle vienne prendre notre commande, je regarde la pluie tombée. Me demandant ce que je dois dire maintenant. Mon portable à la main, je pianote sur mon clavier, écrivant à message à ma meilleure amie pour savoir quand est-ce qu'elle va arriver car je me sens mal à l'aise en présence de son ami que je ne connais pas. Le serveur vient enfin prendre notre commande. Il nous tend la carte, et je cherche après le nom du cocktail que j'avais apprécie la dernière fois. Sans alcool ça va de soit, je ne me trouve pas à une des soirées donner par mes parents ou autres parents des filles du lycées. Un cocktail de fruit à base de fraise, de banane et de kiwi. Quand je le trouve enfin, je me retiens de pouffer de rire, et c'est toute contente que je commande un
 Un Hello Kity, s'il vous plait. Min commande une boisson qui me dit absolument rien. Et pas le temps de jeter un oeil sur la carte des boissons que celui qui nous sert nous les reprend et s'en va derrière le bar. J'hausse les épaules avant de me mettre à regarder dehors de nouveau.

La pluie tombe à grosse goutte, les gens courent se mètrent à l'abri, et d'autres préfèrent marcher sous l'eau qui dégringole du ciel. Mon nez contre la vitre ainsi que la paume de mes mains, je regarde les gouttelettes former des formes tout en louchant. Un rien m'amuse, j'espère que Mi-chan l'a prévenu de mon comportement. Sinon, il doit se sentir perdu, je ne parle pas, je le nie presque. Une vrai authiste comme disent les filles habituellement. Un jour la discussion était même partie sur la rigolade - enfin pour elles - de trouver un nom pour mon comportement. "Nami et son royaume" était le nom qui avait fait rire. J'ai eu beau protesté en rappelant que je vivais sur la terre comme elles toutes, on m'avait rétorqué que j'étais trop dans mon monde mais que j'étais mignonne avec mes idées totalement à côté de la plaque.

Je détache mon nez du carreau, et commence à suivre avec un doigt le cheminement d'une goutte. Lors des différentes rencontre qu'elle fait avec ses congénères elle a formé, un carré, un éléphant et Oh une girafe Girafe? Mon visage se tourne vers mon vis à vis, il vient de dire giarage? Nos regards se croisent, lui l'air embarrassé murmure un Sorry.... Pendant que son visage change de teinte, moi, je pouffe de rire derrière mes poings.

Puis d'un signe de tête, je lui montre un autre dessin sur la vitre. Un nuage Ne sachant pas si il voit bien la forme, j'approche mon index pour le lui montrer.  Tout en cherchant d'autres sur la vitre. J'aime quand il pleut regarder les gouttelettes former des dessins, ça me repose beaucoup et c'est amusant quand on a rien à faire. Une licorne ici... Un rond là... Oh un bonhomme triste ici... Je rigole dès que nous trouvons une forme, on se chamaille même un peu vu que nous ne voyons pas spécialement les mêmes formes. Quand nos portables se mettent à sonner ensemble. Un co'oeil sur le message et je soupire. Mutsumi ne viendra pas. Sa mère - femme que je n'apprécie absolument pas - vient de lui interdire de sortir à cause de la pluie. Mensonge, je sais qu'elle ne viendra pas car ses cheveux risquent de boucler si ils sont mouillés.

Je vais téléphoner pour qu'on vienne me chercher. Veux-tu qu'on te dépose? Ca doit être la plus longue phrase qu'il a entendu de moi depuis trois quart d'heure. Au moment où j'apporte mon gsm à l'oreille, mes yeux sont attirés par de jolies couleurs qui se forment doucement alors que le ciel se dégage. J'approche ma tête de la vitre pour mieux voir. Un arc-en-ciel. C'est beau, c'est magique, c'est féérique. Un sourire fleuri mon visage. En Irlande, on raconte que si on trouve le début d'un arc-en-ciel, on y trouvera un farfadet qui garde un chaudron remplit d'or. Et en Allemagne, on dit qu'on a droit à un voeux.

Ce qui serait chouette, c'est qu'il me propose d'aller chercher après ce farfadet. Je n'ai absolument pas envie de rentrer chez moi pour continuer à m'embêter. Puis même si je n'ai pas parlé beaucoup jusqu'ici, je promets de faire un effort. Et quand on se connaîtra un peu mieux, il va regretter ce moment où je ne disais pratiquement rien. Un regard dans sa direction pour voir ce qu'il fait. Ensuite, je compose le numéro du chauffeur que j'efface aussitôt.

_________________

Appartient à
Jung Kei
(même pas en rêve)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 29/12/2013
Messages : 192

MessageSujet: Re: Une rencontre pas comme les autres feat Nami    Dim 26 Jan - 3:13


feat. Aukvitch Nami
code par wordstorm



J’avais pensé passer une bonne après midi auprès de ma meilleure amie, elle m’aurait surement fait découvrir la plage et comme d’habitude on se serait un peu chamailler voir taquiner, le genre de moment que j’aimais puisque je savais qu’elle ne fessait pas ça en mal comparer à certaines personnes du lycée.

Content de retrouver ma meilleure amie, je m’étais préparé pour me rendre sur la plage simplement puisque j’imaginais qu’on allait encore finir par se balancer de l’eau ou du sable pour rigoler (un t-shirt blanc et un jeans noir avec une ceinture blanche et une veste) le tout ferait l’affaire … C’est un peu plus tard que j’arrivais sur le sable déjà humide n’ayant pas ôté mes chaussures je marchais jusqu’à rejoindre une personne, Mutsumi m’avait prévenu que sa meilleure amie serait la, je n’espérais qu’une chose : que tout ce passe bien puisqu’elle m’en avait décrit un portrait assez réservé et n’aimant que trop peu le contact avec les garçons. Je ne l’avais jamais vu réellement simplement un ou deux portait avec Mutsumi trop peu pour pouvoir m’en faire ma propre idée ma propre impression.

Un pas après l’autre je vois au loin une jeune femme sautant pieds joints dans l’eau à chaque roulement de vague, s’amusant en riant toute seule sous ses bêtises, elle était vêtu d’une jupe à volant et dentelle de couleur noir, un t-shirt blanc et un pull autour de la taille; son visage me disait quelque chose mais je n’étais pas certain, avec hésitation je m’arrête au bord de l’eau pour ne pas être mouiller évitant le bout des vagues de mes pieds « Nami, je ne me trompe pas » étaient les mots que j’avais prononcés pour savoir si c’était bien elle, l’autre moitié qui me complétait auprès de Mutsumi.

Elle s’approche de moi mais pas trop près, j’avais compris qu’elle voulait garder sa distance comme un périmètre de sécurité… cependant elle me sourit et ses joues rosissent lorsqu’elle me regarde, j’esquisse alors un sourire même un léger rire fugace avant que nos portables ne sonnent pour nous signifier le retard de notre amie.

Nous n’allions pas rester planter là, je l’invite à prendre un verre et c’est sans un mot qu’elle s’avance et marche jusqu’à l’endroit le plus près pour s’y installer, impuissant je ne peux que la suivre pour m’installer avec elle ou plutôt en face d’elle, nos portable à la main il n’en manquait plus qu’une pour être au complet. J’étais un peu mal alaise d’autant plus parce qu’elle ne parlait pas et que je ne savais trop quoi dire, je ne la connaissais pas ni elle ni les choses qu’elle aime et ne voulait pas la froissé avec mon humour parfois un peu bête je préférais me taire.
J’observais les gouttes tomber les unes après les autres sur la vitre pour débuter à un point et finir de l’autre côté.. Le serveur daigne enfin nous donner la carte pour choisir le nom de notre précieux nectar ... mon doigt parcourait la liste pour lui donner le nom d’un de leur cocktail complètement loufoque !

Elle pose son visage auprès de la vitre pour observer les gens qui fuient la pluie pour entrer dans des endroits tels qu’ici… moi j’observais son visage attendant mon cocktail pour le siroter, ses traits étaient moins tirés que les miens ses yeux étaient bien plus rond déjà me fessant penser aux personnes que je connaissais en France, quels étaient ses origines ? Mes yeux continuaient leurs parcourt ; elle avait de longs cheveux d’une couleur brun acajou, de jolies lèvre et une belle forme de visage ma conclusion c’est une jolie jeune femme tout simplement.

Je me perd dans un soupire alors qu’elle retire son joli minois de la fenêtre et la ma seule occupation est d’observer les gouttes qui crée des tracées, des formes au fur et à mesure de leur descente et soudainement je dis « oh une girafe », j’étais plus qu’embarrasser d’avoir lâcher ça devant elle son regard croise le mien alors qu’elle se cache de rire derrière ses mains avant de me montrer un autre dessin sur la vitre pour elle c’était un nuage et une licorne et un rond et oh un bonhomme triste ça et la.

Un rire ne pu que s’échapper en l’écoutant décrire chacune de ses formes, je ne voyais pas toujours les choses comme elles mais c’est ce qui nous permis de nous détendre un instant.


« Oh oui je vois. Une licorne ? Tu as déjà vu une licorne avec deux pattes toi et elle à pas de corne? » je la reprenais en rigolant bien-sur prenant plutôt cette remarque comme de la taquinerie que pour méchanceté, j’étais content de nous voir rigoler ensemble.
Enfin nos cocktails arrivent je me laisse tenté et goutte mon breuvage avec délice. Nos deux portables se mettent à vibrer Mutsumi ne sera pas avec nous puisqu’elle ne viendra pas était-ce encore un de ses coups tordu pour que nous fassions connaissance aucune idée mais elle allait m’entendre au prochain rendez-vous ! Après lecture du message j’affiche une grimace et pince mes lèvres aussitôt, relevant mon regard elle me dit
« je vais téléphoner pour qu’on vienne me chercher. Veux-tu qu’on te dépose ? »

On vienne me chercher ? On te dépose ? Parlait-elle de ses parents ou son copain voir même encore avait elle un chauffeur ?! J’avais plein de question mais je trouvais indiscret de les lui posés, je la regarde ayant réfléchi avant de donner ma réponse « Si ça ne te dérange pas? Je voudrais pas que tu face un détour pour moi », j’aurais pu dire non merci je rentre à pieds puisque je ne savais pas si j’allais être aussi mal alaise que lorsqu’on s’étaient installé cependant je m’attendais au retour de la pluie alors pourquoi pas.

Une bonne partie de mon verre entamé je la vois regarder dans ma direction et plisser les yeux puis elle s’approche de la vitre en souriant, ma main se tend pour évincer la buée présente sur la vitre et laisser apparaître l’arc en ciel qui ornait à présent le ciel bleuté.
« En Irlande, on raconte que si on trouve le début d’un arc-en-ciel, on y trouvera un farfadet qui garde un chaudron rempli d’or. Et en Allemagne, on dit qu’on a le droit à un vœux »

J’arborais un grand sourire sous ses magnifiques paroles, elle ne m’avait pas habitué à des discourt émouvant mais j’étais convaincu qu’elle n’était pas si méchante que sa sous son silence, elle savait rire et avait peut être les mêmes délires que moi.

« Il ne pleut plus c’est déjà ça. On m’a toujours dit que le Farfadet était méchant » la phrase qui n’a rien à voir mais la suite complétait pour faire un tout…

« J’aimerais bien le retrouver pour lui botter les fesses, ça te dit ? Puis si on trouve l’or on aura gagner notre journée et en cours de route on pourrait même faire un vœux, bien-sur on se partagera celui de Mutsumi elle n’avait qu’à être présente =D »

olala je parlais trop !

« Tu en dis quoi ? On va le trouver notre petit lutin vert !? »

je rigole déjà tout content à l’idée d’en trouver un réellement.. Ma main se porte dans ma poche et je dépose l’argent sur la table avant de lui saisir la main, je vis son hésitation avant de ma suivre.

« Allé vient tant que l’arc-en-ciel est toujours là on a encore une chance»

_________________

J'ai décidé de changer, en bien ou en mal à toi de juger!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 20/01/2014
Messages : 273

MessageSujet: Re: Une rencontre pas comme les autres feat Nami    Dim 26 Jan - 16:17


Arc-en-ciel powerer ♥

Mes chaussures dans mon sac à dos rose, je regarde la mer venir et partir, avant de sauter à pied joint à chaque vague. Un rien m’amuse, et connaissant Mutsumi, je vais devoir l’attendre longtemps avant qu’elle arrive. L’eau est encore froide en ce mois qui commence à se réchauffer. Logiquement, je ne devrais pas m’amuser ainsi dans l’eau, sachant que je tombe facilement malade. Mais c’est assez tentant. Au fur et à mesure que le temps passe, je change de jeux. Tournant sur moi-même dans l’eau, donnant des coups en l’air, juste pour m’éclabousser. Le son de mon rire enfantin résonne dans mes oreilles.

Ce moment de tranquillité s’arrête quand mon prénom est prononcé. Un jeune homme se trouvant pas loin de moi s’approche. J’acquiesce d’un signe de tête avant qu’il ne se présente. Donc c’est lui Lee Min, l’ami que ma meilleure amie n’arrête pas de me parler. Il est plus mignon en vrai qu’en photo. Juste pensant à ça, mes joues s’empourprent. Chose qui se remarque facilement vu le métissage de mon patrimoine génétique.

Un message de ma meilleure amie pour nous annoncer son retard arrive soudain. Restant muette, vu que je suis assez timide et que je n’ose pas parler aux inconnus, je prends le chemin d’un café sur la croisette quand le jeune homme me propose d’aller boire un verre. J’aurai pu lui laisser choisir l’endroit où nous installer. Mais j’ai mes habitudes par ici. Une table à côté d’une longue baie vitrée.

Dehors il commence à pleuvoir des cornes, et je colle mon nez contre la vie pour regarder ce que les gens fonds. Ca doit bien faire un quart d’heure que nous sommes ensembles et le seul à avoir parler est le garçon. Je n’ose pas parler, vraiment pas parler. Peur de me faire passer pour une idiote. Chose qui arrive souvent. Je ne vis pas dans le même monde que le commun des mortels. Pour moi, tout est magique, marrant, mignon. Le serveur arrive me tirant de ma contemplation de l’extérieur.  Pas besoin de choisir dans la carte qu’il nous propose, je sais déjà ce que je veux et le dit clairement. Première fois que je prononce un mot depuis le début du rendez-vous. Lui par contre, commande une boisson que je ne connais pas, intriguée je vais pour voir de quoi son cocktail est composé mais le garçon de salle nous enlève les cartes et part déjà faire son office.

Pour passer le temps, j’envois un message à Sumi-chan pour savoir quand est-ce qu’elle va arriver. Pas de réponse. Je décide de regarder les gouttes d’eau former des dessins sur la fenêtre.  Il m’observe à la dérober, je le sens, je sens son regard sur moi. Et je me retiens pour ne pas rougir. Le pauvre, il pensait passer un après-midi autre qu’un silencieux. Intrigué, je le regarde en haussant un sourcil d’un air interrogateur mais il tourne sa tête avant et regarde la vitre.  Je refais le même quand il s’exclame qu’il voit une girafe. Là, je ne peux qu’éclater de rire en cachant ma bouche derrière la main. Et je commence à lui montrer d’un doigt les différentes formes qui se dessinent.
Oh oui je vois. Une licorne ? Tu as déjà vu une licorne avec deux pattes toi et elle à pas de corne? Il rigole avec moi, c’est assez chouette. D’habitude les autres ne comprennent pas mes idées ou mes pensées. J’éclate de rire à sa remarque. Oui, j’ai déjà vu une licorne avec deux jambes. C’est pas des pattes mais des jambes et sans corne. Je ne peux que sortir ma science pour cet univers qui me fascine. On appelle ça l’imagination. Chose que tu dois manquer si tu ne vois pas la mignonne petite licorne que je viens de te… Je m’arrête de parler en constatant que les gouttes d’eau viennent de se séparer. Je gonfle mes joues avant de faire une petite boue qui fait craquer mon père à chaque fois. Mes yeux s’aggrandissent de surprise en même temps. Et cherche après la licorne à deux jambes sans corne. On a qu’à dire que sa corne est tombée.

Nos verres arrive à ce moment-là, sauver par le gong d’une certaine façon. Je lui souris avant d’attraper ma paille et de me mettre à siroter mon cocktail. C’est à ce moment-là que nos portables se mettent à sonner. C’est ma meilleure amie pour nous annoncer qu’elle ne viendra pas pour finir, vu la pluie. Sa mère ne veut pas la laisser sortir. Je demande donc à Lee Min s’il veut qu’on le raccompagne. Il hésite un instant avant d’accuser à ma proposition. J’aurai très bien pu lui dire que je rentrai mais vu qu’il a passé du temps avec moi, je n’allais pas être méchante. Puis, ma curiosité me pousse à savoir où il vit. Vu comme il est-il doit vivre dans une grande maison avec un très grand jardin. Au moment où je compose le numéro de mon chauffeur, une chose attire mon regard dehors. Un arc-en-ciel. J’ai toujours adoré les arcs-en-ciel. Et les histoires qu’il y a autour. Chose que je lui raconte.

Il ne pleut plus c’est déjà ça. On m’a toujours dit que le Farfadet était méchant Les farfadets ne sont pas méchants mais incompris. Je fais un non de la tête.  J’aimerais bien le retrouver pour lui botter les fesses, ça te dit ? Puis si on trouve l’or on aura gagné notre journée et en cours de route on pourrait même faire un vœux, bien-sur on se partagera celui de Mutsumi elle n’avait qu’à être présente. Il s’arrête de parler un instant, le temps que j’assimule ce qu’il vient de dire. L’idée est intéressante mais…  Tu en dis quoi ? On va le trouver notre petit lutin vert !? L’idée m’intéresse mais nous ne sommes pas habillé pour ça ? Il me laisse pas vraiment le temps de réfléchir à cette idée qui m’intéresse grandement, qu’il m’attrape la main. Surprise, je me laisse faire, le laissant me tirer dehors.  Allé vient tant que l’arc-en-ciel est toujours là on a encore une chance

Il ne pleut peut être plus mais la terace du café est trempée. Je lui lâche la main quand je vois ça. Je me mets à un endroit sec pour remettre mes chaussettes et mes ballerines. Dos contre le mur, je sautille sur un pied pour enfiler mes chaussettes rose. Dès que tout est mit, je lui souris à pleine dent. Et il se trouverait de quel côté le farfadet mon cher Watson ? Je regarde la direction qu’il m’indique et secoue ma tête de droite à gauche. Moi, je dis que c’est de ce côté-là qu’il se trouve le gentil farfadet. Mettant mes mains sur les hanches et sur la pointe des pieds pour essayer d’être aussi grande que lui, je prends une voix faussement sévère. On ne fait pas de mal au lutin vert. Ils sont gentils. Et je ne lui laisse pas le temps de me répondre que je me mets à courir dans la direction que j’ai choisi.
Tu viens ?


_________________

Appartient à
Jung Kei
(même pas en rêve)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 29/12/2013
Messages : 192

MessageSujet: Re: Une rencontre pas comme les autres feat Nami    Mar 28 Jan - 13:35


feat. Aukvitch Nami
code par wordstorm



Tout doucement je commençais à découvrir cette ville et ses nombreux endroits plus beaux les uns que les autres, la plage je ne l’avais pas encore découverte mais avec l’annonce d’Asai ça ne serait tarder, déjà tout excité à l’idée de me balader le long de l’eau le souffle du vent sur ma peau. Les yeux fermés je me rappelais quelques moments agréables de ma jeunesse pourtant si triste, esquissant un léger sourire au coin de mes lèvres avant de rouvrir mes yeux et d’un pas décider sortir de ma tanière.

Arrivé au lieu de rendez-vous je sentais cette légère brise taper contre mon visage fessant voler légèrement mes cheveux et onduler mon t-shirt sous la force du vent, à cet instant rien qu’un sentiment agréable me parcourait néanmoins j’étais un peu anxieux, Mutsu’ m’avait annoncer que nous ne serions pas seul sa meilleure amie serait là également. Elle m’en avait décrit tout un portrait du positif comme du moins bon : son appréhension face aux garçons, sa timidité, le fait qu’elle vivait un peu dans son petit monde également ; Tant de chose qui me fessaient un peu peur mais surtout la peur qu’on ne se comprenne pas et ne s’apprécie pas… Enfin bon Mutsumi était amie avec elle et de ce fait j’étais sur que je l’apprécierais également (puis entre nous Min n’est pas non plus tout seul dans sa tête xD).

Ne pas avoir d’apriori sur une personne devait être la meilleure chose à faire, au premier contact elle ne me paru pas froide m’adressant un sourire sous ses joues rosées. L’annonce du retard de notre meilleure amie tombait à pique puisque sans ça nous serions sans doute restés sur la plage à nous ramasser la pluie battante sur le dos mais non au contraire, Nami m’avait guider jusqu’à une échoppe nous offrant une très jolie vue et ou sans doute elle avait des habitudes.

Après avoir observé les gouttes d’eau tomber le long de la vitre sans réfléchir je leur trouvais une forme à chacune sa personnalité, heureusement la demoiselle rentra dans mon jeu me laissant un peu moins seul dans mon délire avant de continuer sur un autre… Au travers cette fenêtre s’affichait un très grand arc-en-ciel flamboyant de toutes ses couleurs qui avaient fait réapparaitre le soleil auparavant cacher par les nuages gris menaçant !

Nami me racontait son histoire sur les arc-en-ciel et c’est vrai que j’en avais déjà entendu parler chez moi en France, c’était courant mais de là à aller chercher le farfadet au pieds de l’arc en ciel non .. Tout de même pas…
Je rigole en l’écoutant amusé dans l’idée de continuer son histoire, il ne pleuvait plus et si on allait le chercher ce farfadet ? J’ai des comptes à régler avec lui !



Ma main s’empare de la sienne avant un signe d’hésitation de sa part je l’entraine dehors ou le sol est encore mouillé c’est ce qui explique qu’une fois dehors elle me stop dans mon élan retenant ma main avant de la lâcher pour enfiler ses ballerines et ses chaussettes, oh oui j’avais oublier qu’elle ne les avaient plus…


Parlons un peu de ses chaussettes d’un rose intense, ce qui me fit rigoler gentillement « au moins t’es raccord avec l’arc-en-ciel ça te va vraiment bien », elle me sourit à pleine dent et moi également tout fou de partir à la rencontre du lutin.

« Et il se trouve de quel côté le farfadet mon cher Watson », une seconde dans mes pensées je tire à pim pom dor … avant d’indiquer une direction « hum je crois par la » elle secoue sa tête de droite à gauche signifiant un NON avant de se mettre à ma hauteur sur la pointe des pieds.

« Il nous faudra aussi trouver la lampe magique et la frotter trois fois pour que tu puisse grandir encore un peu », ohh ouiiii j’aimais bien la charrier gentiment.

« On ne fais pas de mal au lutin vert, ils sont gentils » me dis elle sur un ton faussement méchant alors que je porte ma main sur mon font la saluant comme un commandant « ok chef ».

Pas le temps d’en dire plus qu’elle se mets à courir dans la direction qu’elle avait elle même choisi, hahh les femmes !

« Tu viens ? »

Quelques secondes de retard me séparent d’elle avant que je ne courre pour la retrouver voir même la dépasser « Alors tu viens ? Le premier qui arrive aura le droit de faire ou demander ce qu’il veut à l’autre, mais si c’est moi qui trouve le farfadet en premier gare à lui », je rigole un peu marchant ou plutôt courant à moitié reculons (aish risqué tout ca pour moi) …puisque peu après je tombe sur les fesses restant la à rigoler sur le sable humide par la pluie qui l’avait toucher un peu avant.

« Okey je déclare forfait »

_________________

J'ai décidé de changer, en bien ou en mal à toi de juger!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 20/01/2014
Messages : 273

MessageSujet: Re: Une rencontre pas comme les autres feat Nami    Sam 15 Fév - 11:38


Arc-en-ciel powerer ♥

On m'a toujours dit que je ne pouvais pas suivre de parfait inconnus car il risque de m'arriver des choses. Enfin, c'est plutôt Rin-Sempai qui passe son temps à me dire ça depuis le jour où nos pères lui ont proposé comme job de devenir ma nounou. Je lui en ai fait voir de toutes les couleurs. Mais là, n'est pas la question. Je réfléchis pour savoir si je vais accepter la proposition du garçon. C'est vrai que partir à la recherche d'un farfadet, ça fait longtemps que je ne l'ai plus fait. Mais, est-ce que j'ai le droit au faite? Seung Min-kun, ne me laisse pas le temps de réfléchir à la question, qu'il attrape mon bras. Juste le temps de déposer l'argent de nos boissons sur la table. J'ai peut être mit un peu trop d'argent. Enfin, c'est rien, ils pourront s'acheter des uniformes plus jolies que les actuelles.

La plui a arrêté de tomber mais la terace se trouve elle innondée. C'est à ce moment là, que je constate qu'il tient toujours mon bras. Je m'arrête brusquement pour qu'il me lâche et m'appuie contre le mur en pierre de la petite brasserie de la plage. Il ne faudrait pas que je tombe malade car mes pieds ont été mouillés. Je m'accroupie pour chercher après mes chaussettes et mes ballerines. Comme quoi Mutsumi-chan a raison de dire que je prévois toujours tout. Sauf peut être le problème que je suis en jupe et que ce n'est pas facile pour me chausser. Jettant un regard à mon camarade de chasse au farfadet, je souris en constatant qu'il ne regarde pas dans ma direction. J'en profite donc pour mettre mes chaussettes et mes ballerines de manière comment dire barbare. Si Seung Min avait prit la peine de regarder ce que je faisais à ce moment précis, il aurait vu la couleur de ma petite culotte mais bon, j'ai de la chance, il est galant. Enfin, logique vu que c'est le meilleur ami de Mi-chan. Debout, je m'approche de lui en sautillant tout en remettant mon sac à dos bah sur mon dos (logique non?).
Au moins tu es raccord avec l'arc-en-ciel ça te va vraiment bien." Ca constatation me fait sourire à pleine dent, j'aime mes chaussettes rose intense. Je me suis battue pour les avoir lors de la sortie de la nouvelle collection Kawai. Pas battue à coup de griffe et de tirage de cheveux, avoir comme nounou un champion d'art martieux et un gentil roi des elfes comme professeur, ça aide. Même si j'ai pas comprit pourquoi je devais tant être capable de me battre. Ca ne va absolument pas avec ma personnalité, si?

Je penche ma tête sur le côté et regarde à gauche puis à droite cherchant la bonne direction pour trouver le farfadet. Mais bon, pas moyen de me décider. Toujours planté devant Seung Min, je prends mon air de curieuse et lui demander dans quel direction, nous devons aller. Je le vois m'indiquer une direction. Bah si il choisit le côté droite, nous irons à gauche. J'ai très vite apprit qu'il ne fallait pas se fier aux idées de garçons pour pouvoir trouver quelque chose. J'indique de ma tête que c'est non avant de me mettre sur la pointe des pieds pour bien lui faire comprendre qu'on ne fera pas de mal au gentil petit farfadet.


Il nous faudra aussi trouver la lampe magique et la frotter trois fois pour que tu puisse grandir encore un peu Je remets mes talons sur le sable, croise mes bras sur ma poitrine pour lui montrer mon mécontentement. C'est toi qui est trop grand d'abord! Moi, je suis n-o-r-m-a-l-e." C'est vrai que je suis petite en taille, c'est la raison pour laquelle, j'ai une arme secrète mes cries. Mais bon, je vais pas lui montrer ça maintenant. Sinon, il risque de prendre peur. Quoique... Il me fait un salut militaire et acquiesce ma remarque sur le fait qu'on ne fera pas de mal au farfadet. Chose qui me fait sautiller en applaudissant. Puis sans lui laisser le temps de se mettre en route, je me mets à courir sur la plage dans la direction que j'ai choisit. Je fais peut être vingt mètre avant de m'arrêter pour lui demander si il vient. Chose qu'il fait et il me dépasse même. Alors tu viens ? Le premier qui arrive aura le droit de faire ou demander ce qu’il veut à l’autre, mais si c’est moi qui trouve le farfadet en premier gare à lui Je me mets à le suivre en courant, et lui, me regarde tout en marchant vite en arrière. Je veux pas lui permettre de trouver le farfadet en premier. Mais à croire que le destin est d'accord avec moi. Je m'arrête et pouffe de rire en le voyant tomber en arrière. Okey je déclare forfait

Je m'approche de lui doucement, pour lui tendre la main pour qu'il puisse se relever. Mais je me méfie quand même. Il serait capable de tirer sur mon bras pour me faire tomber dans le sable humide. Alors dès que je vois sa main se diriger vers la mienne, je l'enlève. Encore une fois, une deuxième fois, une troisième fois. Puis, je fini par lui tendre vraiment la main pour l'aider à se relever.


_________________

Appartient à
Jung Kei
(même pas en rêve)


Dernière édition par Aukvitch Nami le Dim 23 Fév - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 29/12/2013
Messages : 192

MessageSujet: Re: Une rencontre pas comme les autres feat Nami    Ven 21 Fév - 0:40


feat. Aukvitch Nami
code par wordstorm



Sur la terrasse je l’attends gracieusement en me tournant de l’autre côté observant ainsi le ciel et la plage presque déserte après la pluie qui  venait de tombée. Quand elle se rapproche ce sont ses chaussettes roses que j’aperçois en premier et c’est non sans trop réfléchir que cette réflexion sort de ma bouche «  au moins tu es raccord avec l’arc en ciel, ca te va bien » , elle sourit grandement fier de ses super chaussettes ce qui me fait légèrement rire se mettant sur la pointe des pieds «  c’est toi qui est trop grand d’abord moi je suis normale ! » , la j’explose de rire, c’était pas méchant mais son air m’avait tuer sur le moment.

«  Normale reste a prouvé.. Quand on est l’ami de Mutsumi-chan c’est forcément qu’on est pas normal(e) »

Nami m’embarquait totalement dans son délire et il ne fallait déjà pas beaucoup pour laisser la folie en moi s’échapper mais alors si en plus elle s’y mettait.. A un moment elle part dans le sens inverse que j’avais indiquer un peu auparavant seulement elle oublie que j’ai de plus grandes jambes et que donc je la dépasse très vite … enfin sauf que c’est plus compliqué en arrière ou je me casse la figure me retrouvant étalé sur le sable à rire en face de la jeune femme qui m’observe avant de me tendre sa main. Comment vous dire que cette main tendue sonnait comme une blague, déjà parce qu’elle n’arriverait pas à me relever à la seule force de ses petits bras et puis parce qu’elle avait l’air trop délicate que pour me laisser la toucher, quoi que la c’est elle qui me présente sa main alors après un instant d’hésitation je me décide a tendre doucement ma main, mais elle décide de la reprendre une fois deux fois puis merde =D

Je me relève tout seul tirant la tête et frottant mes mais une fois debout. Mes fesses étaient un peu mouillées parce que la pluie avait humidifié le sable et vu le temps mis pour me relever l’eau avait imprégné légèrement le tissu.

« J’ai pas voulu froissé ta main, tu comprends je suppose » ou l’excuse pour dire au bout de deux fois il fait pas marqué pigeon sur mon front.
Ce sourire me valu de gagner une seconde fois à la course avant de m’arrêter devant un château de sable super bien fait laissé la à l’abandon
.

«  L’arc-en-ciel est par là, je l’avais diisss …»

Montre l’autre côté du bout du doigt. Au bout d'un long moment de marche je m'arrête légèrement fatiguer de courir après un mirage.

« Enfaite trouver le farfadet va être plus compliqué qu’il n’y parait. », lève les yeux au ciel et se rend compte qu’un nuage gris arrive doucement au dessus d’eu.

« Oh oh .. »

Reçoit une goutte sur son visage puis une deuxième et finalement en très peu de temps c’est une nouvelle averse qui tombe mais cette fois si sur eux qui tout affolé tentent de trouvé refuge mais ou ? Nous étions tous les deux trempés jusqu’aux os et la jeune femme crissait légèrement des dents quand elle se vit toute tremper, j’en revenais pas  elle arrivait à râler sur la pluie, je rigolais encore et encore.

« Arrête de râler, c’est que de l’eau » je me penche vers la mer et lui jette un peu d’eau provenant d’une vague vu qu’elle rallait toujours gentiment je la pris dans mes bras pour l’emmener au bord de la mer et plouf elle tomba tout au début.
Ni une ni deux je fuis me disant qu’elle allait vraiment me taper là …


" J’ai rien fais " disais-je courant l'air innocent coller aux lèvres

=D

Spoiler:
 

_________________

J'ai décidé de changer, en bien ou en mal à toi de juger!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 20/01/2014
Messages : 273

MessageSujet: Re: Une rencontre pas comme les autres feat Nami    Dim 23 Fév - 17:41


Arc-en-ciel powerer ♥

Vu que j'aime faire le contraire de ce qu'on me dit, lorsque Min me dit que l'arc en ciel se trouve dans un sens, je pars dans l'autre. Sac sur mon dos, je m'en vais dans la direction que j'ai choisie. C'est sans compter qu'il est plus grand que moi. Qui dit plus grand, dit qu'il marche plus vite que moi. Je le vois passé en arrière, me regardant. Je ne sais pas pourquoi, mais dans mon imagination, je le voyais tomber dans le sable. Et quelques instants après, le voilà, se retrouvant fesses premières dans le sable humide. Je m'approche de lui, doucement, prenant mon temps. Puis, je fais une chose que je ne fais jamais. Je lui tends la main. A part, que l'expression chassée le naturele, et il revient au galop, va très bien pour moi.

Je le regarde perplexe, ne sachant pas trop ce que je dois faire. Alors que lui se marre, je lui tends ma main. C'est idiot hein, comme si j'allais être capable de le relever avec ma force. Pourtant , j'espère au fond de moi, réussir à le toucher. J'ai toujours eu peur des microbes ou autres. D'une certaine façon, comme tout bon japonais. Dans mon sac, où trouve un masque que je mets dès qu'une personne auprès de moi, tousse. Au cas où. Je vois sa main se tendre pour attraper la mienne, et là, je l'enlève. Sentant mes forces me lâcher, mon courage parti. Fermant les yeux, je lui retends ma main. Je veux tellement essayer de l'aider à se relever. Mais c'est au-dessus de mes forces. Gonflant mes joues d'énervement, je le regarde se lever. A sa tête, je vois bien qu'il pense que j'ai fait ça pour l'embêter. Mais c'est juste une de mes phobies et je me vois mal lui expliquer. Je le regarde frotter ses mains pour enlever le sable.
J'ai pas voulu froissé ta main, tu comprends, je suppose. Je lui souris. Peut être qu'il est au courant de mes phobies. Alors que je souris timidement, il en profite pour reprendre l'avantage.

Franchement, devoir me remettre à courir pour le rattraper. Je voyais mon dimanche après-midi autrement quand même. Va savoir pourquoi, je me mets quand même à le suivre, criant un faible
Attends-moi! Pas le temps de le rattraper, qu'il continue sa course. N'y tenant plus, je m'arrête, plaçant mes mains sur mes genoux pour reprendre mon souffle et de me remettre à courir après lui. Le temps a certainement dû passé. Car quand j'arrive enfin à le rattraper, car il s'est arrêté devant un château de sable. Le ciel commence de nouveau à se recouvrir. L’arc-en-ciel est par là, je l’avais diis … Je regarde la direction qu'il me montre et pas le temps de protester qu'il reprend sa marche dans la direction qu'il a décidé.

Soupirant tout en ne cachant pas mon air amusé, je me mets à le suivre, essayant de le rattraper tout en faisant des grandes enjambés. Une chose que j'ai toujours adoré faire quand je suis à la plage depuis mon enfance. Marcher dans les traces des autres. Chose que je fais sans hésiter. Rouspétant un peu, quand il le fait exprès de faire de grande enjambé. Soudain, Min s'arrête comme ça, sans rien faire. J'en profite pour lever mes yeux vers le ciel. Croyant avoir entendu le tonnerre, les goutes d'eau refont leur apparition, sans me demander ma permission.
Enfaite trouver le farfadet va être plus compliqué qu’il n’y parait. A croire que même le temps a décid que je ne pouvais pas placer un mot. Dès qu'il finit sa phrase, la fine pluie se transforme en torrent. A la place de bêtement sortir le parapluie de mon sac, je me mets à rouspéter. Grincer des dents, à pester. Ce n'est pas que j'aime pas la pluie, loin de là. Seulement quand je suis à l'intérieur bien au chaud, et que je peux la regarder tomber sans être trempée. Et là, mes vêtements se retrouvent mouillées assez rapidement. Je n'ose même pas regarder l'état de ma jupe blanche à volant. Je la sens me coller les cuisses. Faites qu'elle ne devienne pas trop transparente quand même.

Va savoir pourquoi, le meilleur ami de ma Mutsumi me lance un
Arrête de râler, c’est que de l’eau J'ai le droit de râler si je veux. On voit que ce n'est pas lui qui a passé des heures et des heures à faire un brushing - comme si je me souciais de ça. Je lève mes yeux vers le ciel en espérant voir le retour du soleil. Quand soudainement mes pieds ne touchent plus le sable. Il a osé me toucher. Il a osé me toucher. Il a osé me toucher. Choqué par ce que Min vient de faire, je ne réagis pas du tout au fait qu'on se rapproche de plus en plus de la mer. Et je ne bouge pas de suite quand mes pieds s'enfoncent dans l'eau. Pas de suite en tout cas. Il aura fallut qu'il me sorte un J’ai rien fais innocent en courant vers la plage. Pour que je regarde où je me trouve.

Serrant mes poings de rage. Je me tourne vite, trop vite sur moi-même et perd l'équilibre. Heureusement qu'il m'a déposé au début. A quatre pattes dans le sable. Les mains et les genoux dans l'eau. Je réfléchis à ma vengeance. Peut être que le coup des larmes sur commande, pourrait fonctionner. Ou bien, je passe à côté de lui en ne lui lançant aucun regard. Ou bien ... Ou bien... C'est en le voyant devant moi, à un endroit où ses pieds sont aux secs, que je me relève, trempe mes mains dans l'eau et asperge mes genoux pour enlever le sable qui colle à ma peau, avant de me mettre à courir dans sa direction.
A l'attaque! Phrase à peine finie, que je le contourne pour essayer de le pousser. Mes mains dans son dos, je le pousse en dirrection de l'océan. Au début, bras tendu, constatant que ça ne fonctionne pas, je m'approche de lui, un peu plus près. Constatant que je n'arriverai pas, c'est d'une voix enfantine que je murmure C'est pas juste! Je me laisse tomber contre son dos. Et me reposer durant quelques secondes, entourant sa taille de mes bras. Avant de le lâcher, de reculer et de faire de gros yeux. Je suis désolée tout en parlant, je recule pour mettre une distance entre nous deux. Croissant mes bras pour le frotter avec mes mains.

Dire que je ne suis pas effrayée, serait mentir. En tant normal, c'est une chose que je n'aurai jamais fait. Sauf si il était Rin. Mon regard appeuré se transforme en un regard de vengeance. Il suffit que je pense qu'il est mon meilleur ami. Donc il faut que je me comporte normalement et non pas comme la fille dont je joue le rôle. Je me redresse pour être droite. Attrape un élastique à mon poignet pour attacher mes cheveux. Un coup d'oeil à gauche puis à droite. Personne, nous sommes que nous deux sous la pluie. Je lui lance un regard sadique. Et m'avance vers lui en courant. Fini de jouer, tu vas voir comme ma vengeance sera terrible. Disant ça, je le pousse violament dans son ventre, sachant très bien qu'il ne reculera que d'un pas en arrière. Je profite de l'effet de surprise pour placer ma jambe droite derrière lui. Et je m’accroupis à côté du corps couché dans le sable humide avec un air inquiet sur mon visage. Je ne t'ai pas fait mal au moins?. Rin m'a toujours dit qu'après mettre venger, je devais m'assurer de ne pas avoir fait mal à la personne. Je penche ma tête sur le côté pour essayer de le percer avec mon regard marron typiquement européen. Me laissant tomber dans le sable, mouillée pour mouillé, ça changera pas hein. J'attrape du sable dans mes mains, et je commence à faire des boules avec. Écoutant le jeune homme me parler. Je souris timidement avant de me mettre à frissonner.


_________________

Appartient à
Jung Kei
(même pas en rêve)


Dernière édition par Aukvitch Nami le Jeu 20 Mar - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 29/12/2013
Messages : 192

MessageSujet: Re: Une rencontre pas comme les autres feat Nami    Lun 3 Mar - 22:25


feat. Aukvitch Nami
code par wordstorm



Mu-chan m’avait fait un portrait de sa meilleure amie il y a peu de temps me décrivant son caractère : ce qu’elle aime et n’aime pas et comment dire … Je n’étais pas étonné de les voir ensemble toutes les deux.
Une question me trotte dans le tête : comment l’une n’avait pas déjà bouffer l’autre ?? En entendant parler Mutsu’ leur caractère ne semblait pas compatible !

Description : Nami selon ma meilleure amie c’est la fille froide qui n’aime que trop peu les garçons et surtout ceux venant de mon lycée, mais ce qu’elle ne doit pas supporter selon moi : les contacts physique haha... Mu-chan M’avait dit de ne pas trop m’approcher sa mise en garde veut dire beaucoup puisque que je suis très tactile. Pris par l’euphorie du moment je n’en avais que faire de ce qu’elle aime ou pas, un mot raisonne dans ma tête ‘vengeance’ !!

Voilà que je viens de m’étaler sur le sable et qu’elle ne m’aide même pas à me relever ou plutôt si elle me tends sa main mais la reprend comme si j’étais un enfant à qui on fait une farce... j’ai horreur de ça ! Avec humour mon corps se relève et je cours sur le sable cherchant encore l’arc-en-ciel nous fuyant minute après minute. Ma tête se relève, observant un gros nuage gris seuls quelques mots s’échappent de ma bouche « oh oh » pas le temps d’en dire plus qu’une bruine vient orner le ciel ensuite c’est le déluge et l’orage évité toute à l’heure ne le fut pas à l’instant précis. Ma peau frissonne sous l’effet de l’eau fraiche qui tombe contre mon corps et fait coller à ma peau mes vêtements qui dessinent mes courbes quelle idée d’avoir mis un t-shirt blanc !

La jeune femme qui se trouve un peu plus loin de moi se met à râler tout haut contre la pluie, mais qu’est ce qu’elle s’en fou la pluie. Un petit rire s’échappe de ma bouche avant de la rappeler à l’ordre
« arrête de râler ce n’est que de l’eau », son regard devient aussi noir que le ciel qu’importe !!

Mes bras passent autour de sa taille en la soulevant d’une traite. Comme elle est sage cette petite fille, elle ne ronchonne même pas (haha) j’en profite pour la déposé au début de l’océan qui bouge au grès du vent : ses chaussettes-chaussures sont mouillés voir même très bien imprégnés.
« J’ai rien fais » criais-je, prenant la fuite le plus rapidement possible.

Elle ne réagit pas et de loin je l’observe genre les deux gros yeux pour se dire :
« mais qu’est ce qu’elle fait ?! ». Elle me fait pensé à une poupée inanimée puis d’un coup en avant « a l’attaque » le petit lapin duracel se met en action en tapant dans mon dos avec ses deux mains mon corps ne bouge même pas d’un poil, ma tête se tourne sur le côté tout en rigolant d’amusement « t’es trop forte haha» le jeune homme se fout un peu de sa gueule (disons ça vulgairement) quand il réplique un « hooo isse ohhh issse » un rire sadique sort de ma bouche mais non je suis pas méchant j’aime m’amusé.

Comme une pompom girls en prenant une voix plus douce et plus féminine s’écrie de ma bouche ses quelques mots : « Allé pti bou tu vas y arrivé ! », Nami et sa tête de moins que moi une vrai lilliputienne, vu que j’ai un petit cœur d’artichaut cette petite chose était déjà sous mon aile, les mêmes délires, les rires en gros il n’en fallait pas plus pour affectionner Min.

« Fini de jouer tu va voir comme ma vengeance sera terrible », là tout se passe trop vite, un coup dans le ventre me fait me penché et sa jambe passe au dessus de mon épaule (quelle souplesse xD), j’y ai même vu sa petite culotte rose pastelle à petit poids ; le choque pour moi qui n’a jamais vu les dessous d’une fille (haha).

Rapidement mon corps se trouve étalé de tout son long sur le sable la paume de mes mains contre mon ventre « Aw », essayant de ne pas manger le sable ma tête se tourne pour l’observer jouir de la situation « je ne t’ai pas fait mal au moins ? » Un de mes doigts s’enfonce dans le sable pour y créer des ronds, un puis un deuxième puis un troisième tout en marmonnant à la jeune femme « T’est trop vilaine je ressemble à un phoque échoué maintenant !! Puis Ma vengeance sera terribleee !!!! »
Continuant a me plaindre faussement de maux de ventre, en quelques seconde je me relève me penchant sur elle passant une main sous ses jambes et une dans son dos et aussi loin que mes jambes me porte je cours vers l’eau, finalement à mi hauteur des cuisses je me stoppe et la lance à l’eau entièrement criant « vengeanceee »

Mon corps tout entier se crispe une fois que l’eau atteint mes cuisses, c’est horrible j’aime pas l’eau du moins baigner dedans, ne sachant pas nager ça m’angoisse alors aussi vite lâcher dans l’eau aussi vite je décampe pour ne pas qu’elle m’accroche et m’emporte avec elle.

« HAH Mu- chan t’as pas prévenu que j’étais le plus fort ?! »

Où comment se jeter des fleurs alors qu’on est en panique devant de l’eau?!
Mon index mon pouce se rejoignent prenant à partie mon t-shirt qui colle de trop contre mon torse après une pincette j’éloigne le tissus de mon corps cette sensation ne me plait que top peu c’est sans réfléchir à la présence de la jeune femme que ma veste tombe au sol ainsi que mon t-shirt que j’ôte me libérant de cette pression contre mon torse
« hahhhh ».

Mon regard jusque la absent se replonge vers Nami qui se débat avec l’eau et un grand sourire de vainqueur orne mes lèvres seulement je sais que je vais morfler !



_________________

J'ai décidé de changer, en bien ou en mal à toi de juger!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 20/01/2014
Messages : 273

MessageSujet: Re: Une rencontre pas comme les autres feat Nami    Jeu 20 Mar - 15:45


Arc-en-ciel powerer ♥

Je ne sais pas trop quoi penser par son comportement. Je déteste qu’on m’approche de trop près et pourtant, il m’a attrapé le bras pour me tirer dehors, il vient de me lancer dans la mer. On peut dire que je suis choquée. Personne n’a jamais fait ça envers moi. Depuis mon enfance j’ai toujours réussi à mettre une distance envers tout le monde. Une seule personne a réussi à briser la carapace que je me suis créée. Chose normale, vu qu’il s’est retrouvé à quinze à devoir s’occuper de moi. Mon nounou, mon meilleur ami, la personne la plus importante pour moi.

Je sers les poings et regarde Min cherchant le moyen que je pourrai me venger. Et là, la voix de Rin me murmure dans mon esprit que je ne dois pas avoir peur que celui qui est en face de moi veut juste s’amuser. Et que ce serait bien que je m’amuse aussi. Retenant à peine un sourire, je mets à crier vengeance tout en courant en direction du meilleur ami de Mutsumi. Je fais le tour de son corps pour déposer mes mains dans le bas de son dos et essayer de le pousser. A la place de faire semblant de bouger, il se fout ouvertement de moi. Sa tête se tourne vers moi, et je continue à le pousser non pas de toute mes forces mais quand même. J’aurai pu ne pas être méchante mais l’entendre me dire
Allez petit bout tu vas y arriver ! fut trop pour moi.

Mes yeux fermés, je prends une grande bouffer d’air et lui dit une chose qui je l’espère il s’en souviendra. Un coup part en direction de son estomac et je passe ma jambe derrière la sienne (un croche pied en gros) pour le faire tomber. S’est en le voyant au sol que mon énervement s’arrête. J’ai envie de le laisser là quand même sous la pluie. Mais aussi bien Park-Senpei et Rin m’ont dit que je devais toujours vérifier si mon adversaire allait bien. Le premier a fini son explication en me disant que si il bougeait encore, je devais le finir. Chose que le deuxième m’a bien entendu interdit de faire. Les techniques que je connais pour me défendre sont justes là pour me défendre.

Mon regard s’attarde un peu sur le corps allongé. Avant de m’avancer vers lui et m’accroupir à son niveau. Je ne peux m’empêcher de lui demander d’une voix inquiète si je ne lui ai pas fait mal.
T’est trop vilaine je ressemble à un phoque échoué maintenant !! Puis Ma vengeance sera terrible !!!! Je vois ses doigts faire des cercles dans le sable alors que je lui souris. Un phoque ? Je secoue ma tête de gauche à droite. Tu as déjà vu un phoque de près ? Car je suis désolée de t’apprendre que tu ne ressembles aucunement à ce mammifère marin. Mon ton est sérieux, même trop sérieux, l’habitude de faire constater les choses tels quelles sont. Mon caractère est contradictoire, ma cousine trouve que je suis un bon con à étudier. Elle a même fait son mémoire lors de ses études sur mon comportement qui est renfermé à longueur de temps, vivant dans mon monde, n’acceptant pas les autres autour de moi et en une fraction de seconde changeante. Et devenant très sérieuse, n’hésitant pas d’interrompre les autres quand ils disent une absurdité.

Alors que je parle et qu’il continue à se plaindre d’une douleur au ventre, chose que je sais complètement fausse. Pour avoir expérimenter assez souvent le coup du « j’ai mal au ventre » et d’avoir eu comme réponse « tu te répètes c’est que tu vas bien. » Il me prend en fourbe, un de ses bras se glisse sous le creux de mes genoux alors que sa main libre se place dans le creux de mes reins. Durant une seconde, je ne dis rien, trop étonnée par son comportement. Puis je me mets à hurler. Pas le temps de le taper sur le torse qu’on s’approche de l’eau.
Tu as pas intérêt à faire ce que je pense, sinon tu es mort. Au fur et à mesure qu’il avance dans l’eau, je le sens devenir crispé et puis plus rien. Juste que je ne suis plus tenue, que mon corps se rapproche de plus en plus de l’eau. Que je hurle. Silence.

Mon corps se retrouve emporter par une vague qui recule rejoindre ses amies. Je n’ai pas eu le temps de prendre une grande gorgée d’air. L’eau se faufile dans ma bouche et mon nez. J’essaye de remonter à la surface mais dès que je sens l’air dans mes cheveux, une nouvelle vague repasse sur moi. Je tends mon bras, espérant qu’il verra ma main.

Des coups de pied dans l’eau pour rester à la surface, je bats l’eau avec ma main libre. Je réussis à remonter et j’ai juste le temps de respirer avant d’être de nouveau submerger par une vague.  Heureusement que j’ai eu le temps de canaliser de l’air dans mes poumons. Je bouche mon nez, et me laisse tomber dans le fond. J’essaye d’avancer vers la surface les yeux fermés, irrités par le sel. Doucement, je sens le sable monter en pente vers la surface  En moins de vingt seconde, ma tête dépasse de l’eau. Mais je garde mes yeux fermés.

Puis soudain, je sens mon corps en entier sortir de l’eau. Mes dents se mettent à s’entre choquer, j’avance bien sans mal vers Min. Espérant que j’avance dans la bonne direction. Dès que je ne sens plus l’eau recouvrir mes pieds, je me laisse tomber sur le sable mouillé par la pluie. Gardant mes yeux fermés, portant mes mains sur mes bras pour les frictionner.
J’ai froid

J’ouvre mes yeux difficilement, et me tourne sur mon ventre pour essayer de le regarder tout en toussant pour évacuer l’eau. M’arrêtant sous le choc de le voir torse nu. Je sens le rouge me monter aux joues et je referme mes yeux d’un coup. J’ai un garçon devant moi, en ne portant plus de haut. Il y a un problème non ?
Doucement, j’essaye de me lever. Là, il me fait peur. Et quand j’ai peur, je fuis, le plus souvent. Pourquoi est-il ainsi. Il veut quoi ?



_________________

Appartient à
Jung Kei
(même pas en rêve)


Dernière édition par Aukvitch Nami le Mer 14 Mai - 10:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 29/12/2013
Messages : 192

MessageSujet: Re: Une rencontre pas comme les autres feat Nami    Lun 14 Avr - 19:56


feat. Aukvitch Nami
code par wordstorm



Mon geste parait suicidaire… n’est ce pas Mutsumi qui m’a dit que sa meilleure amie n’aime pas trop qu’on la touche ? Ooh si je crois bien, je pense même qu’elle m’a dit que Nami a du mal avec les hommes en particulier. Et puis zut ! Comment passé une bonne après midi sans un contact ?? Pour moi c’est impossible et c’est pour ca que malgré moi je me retrouve comme un phoque échoué sur le sable «  c’est bon je rigole » son air trop sérieux quand je parle des phoque me fait perdre le sourire un instant alors qu’une petite idée me traine en tête..
Ma main passe au creux de ses genoux et de ses reins pour la soulever «  tu as pas intérêt à faire ce que je pense, sinon tu es mort. »  le sourire me reprend et puis zut j’aurais les foudres après…

« Pas grave le seigneur sera compréhensif et j’irais au paradis » haha …

Plus je m’approche de l’eau et plus je me raidis peur qu’elle m’attrape et me tire a l’eau parce que franchement c’est surement pas elle qui viendra me sauvé.  Je m’éloigne en regardant son corps emporter par une petite vague qui l’entraine un peu plus loin et oups elle bois la tasse en sortant sa main de l’eau «  mince ».. Un regard a droite, un regard à gauche quelqu’un pour venir m’aider ? bah non personne allé petite Nami sort de ton trou :p

Fort heureusement pour moi au bout de quelques secondes elle fait surface sur le sable yeux fermés je m’approche d’elle et me met accroupi a ses côtés «  est ce que ca va ? »  Apparemment pas trop puisqu’aucun mot ne sort de sa bouche et sa seule envie est de fuir.  L’ambiance est un peu retombée, moi aussi j’ai froid. Mon regard croise quelques secondes le sien « Nami, je .. si on rentrait  » dire pardon c'est trop difficile xD

_________________

J'ai décidé de changer, en bien ou en mal à toi de juger!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 20/01/2014
Messages : 273

MessageSujet: Re: Une rencontre pas comme les autres feat Nami    Mer 14 Mai - 10:30


Arc-en-ciel powerer ♥

Essayer de fuir en rampant dans le sable mouiller. Mauvaise idée, surtout que je viens de me rappeler que ma jupe est blanche, et que là elle est transparente. Durant une fraction de seconde, le regard de Min a croisé le mien. Nami, je .. si on rentrait C'est bête, j'ai cru qu'il allait s'excuser mais non. A la place, je ne réponds rien. Que dire ou faire. J'ai froid, je suis trempée et il pleut. Doucement j'essaye de me lever, mais mes forces m'ont lâché. Il faut que je me reprenne à plusieurs reprise avant de réussir à me mettre sur mes deux jambes. Enfin, quand je réussis, je ne le regarde pas, mes yeux sont baisés sur sur le sable. Ou...

Le tonnerre se fait entendre. Et là, tel une enfant qui a toujours peur de l'orage, je m'acroupie et pose mes mains sur mes oreilles. Me balançant d'avant en arrière tout en marmmonant une chanson enfantine en allemand. C'est ainsi que Rin a toujours réussi à me calmer quand l'orage gronde. Et à cet instant, je veux mon frère de coeur (car elle est pas encore au courant que c'est son frère). Mes larmes coulent sur mes joues. Dès que le tonnerre se fait entendre, je me mets à sortir des cries d'effrois. Ah! Faites qu'il passe vite, faites qu'il s'en aille. J'ai peur...

Spoiler:
 



_________________

Appartient à
Jung Kei
(même pas en rêve)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa
Contenu sponsorisé desu





MessageSujet: Re: Une rencontre pas comme les autres feat Nami    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre pas comme les autres feat Nami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You and Us ::  :: Quartiers Nord :: Shibuya-