.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La chute d'un homme. (Pv Kyo et Isamu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: La chute d'un homme. (Pv Kyo et Isamu]   Sam 29 Mar - 14:47

Isamu courrait jusqu’à bout de souffle. Derrière lui une bande d’une dizaine de personne le coursait et gagnait du terrain à chaque seconde. De grosses gouttes sueurs perlaient sur son front marqué par la concentration et l’effort produit. S’engouffrant dans un immeuble désaffecté, il gravit donc les trois premiers étages faisant chuter le maximum d’obstacles entre lui et ces adversaires, poubelle, extincteur, chaises etc. L’un des agresseurs parvint d’une main à faire chuter l’adolescent mais le relâcha sa prise involontairement. Notre héros roula sur lui-même et s’engouffra dans les toilettes situé juste à côté.

Pénétrant dans l’une des cabines, il découvrit une fenêtre. C’était sa seule solution, ce n’était pas très grand avec un risque très grand mais il n’avait pas le choix. Il découvrit à proximité de sa position une gouttière elle semblait solide. Suffisamment du moins pour engager une escalade rapide et légère. Le premier étage descendu, il entendit un bruit inquiétant au dessus de lui : un drôle de craquement. Peu à peu il sentit sa prise se fragiliser et commencer à chuter. Dans un mouvement réflexe, il se servit de ces pieds comme d’un appui pour s’éloigner du mur. Arrivant au dessus d’un arbre, il se dit qu’il allait mourir ou du moins souffrir atrocement. Impossible de survivre à une chute pareille. Les branches qui se brisaient sous le garçon lui rappelaient à chaque instant que la douleur était une preuve qu’il était encore vivant. Nul plainte n’avait sorti de sa bouche durant toute la chute, tout son s’était refusé à sortir jusqu’à il s’échoue dans sa position finale. Ces jambes avaient adopté un angle étonnant tandis que ces bras avait protégé sa tête du mieux qu’il avait put.

Isamu avait le sentiment d’avoir reçus des coups de fouets sur tout le corps, et quand ça n’en était pas, il avait le l’impression que c’était des coups de masses qui le ravageait de toute part. Chutant lourdement il percuta quelque chose en dessous de lui. Etait ce le sol? Le gout de son propre sang sur sa langue, les yeux incapable de fixer quelque chose, son épuisement était total. Rien que fermer ces yeux était un effort. Cette chute lui avait parut interminable et les secondes semblait durer des heures.
La douleur irradiait à présent tout son corps. Rien que bouger ces doigts lui faisait mal.
Incapable de se relever, l’adolescent repensa à ce qui s’était passé et tomba dans une sorte de semi coma. Le matin même, une jeune fille lui avait craché son mépris par ce qu’il était pauvre et, selon elle, moche. Afin de compléter son étrange accoutrement, La jeune fille s’était décidé à le frapper en public et à lui crachant dessus. Par ce qu’elle était la petite amie d’un chef de bande notoire, elle se prenait pour une reine que personne n’arrêterait.
Isamu l’avait piégée.

A présent, le visage illuminé d’une aura malsaine, la jeune fille le regardait avec effroi. Ces grand yeux horrifiés ne semblait pas croire ni même comprendre ce qui se passait.


-"Il est temps de faire pénitence, à présent pour ton comportement et tes actes, subit en la punition. Je crois me souvenir que ce qui t’importe le plus c’est ton physique. Redescend de ton piédestal au moins pendant un moment."

Là-dessus, il s’était saisit d’un scalpel et avait passé la lame sur la peau lisse et douce de la jeune femme qui n’osait pas même crier ou pleurer. L’angoisse et l’horreur était tellement forte qu’elle ne savait rien faire que subir son bourreau.
Voir son beau visage s’enlaidir était insupportable mais alors qu’elle pensait que le calvaire aller se terminer elle se rendit compte que ces fringues avait été également passé sous la lame coupante.


-"Maintenant tu peux partir, nous sommes à égalité."

Une heure plus tard la bande s’était lancée dans la traque d’Isamu. Regrouper autant de garçons musclé était flatteur pour Isamu quoi que désagréable.
Isamu jura contre lui pour ne pas être parvenu à mémoriser les traits qui correspondaient à ceux de ces agresseurs. A sa décharge tout s’était déroulé à une vitesse incroyable. Difficile d’appliquer sa loi du talion contre des jeunes donc il ne gardait aucun souvenir. Dans tous les cas, il ne fallait pas qu’il traîne dans l’endroit, après quelques bouffé d’air, il essaya de se relever et tomba nez à nez avec un étrange garçon.


-"Salut, y aurait il possibilité que tu m’aide à m’enfuir d’ici, la vie devient irrespirable dans la zone."

Il essaya de se relever mais sans l’aide de cette aide providentielle, il était perdu. Obligé de se référé à cet inconnu, il l’analyserait plus tard. Restait à espérer que ce jeune homme ne faisais pas parti de la bande sinon il allait falloir la jouer très serrée.
La seule question qui restait en suspend était : fallait il faire une enquête sur ces gens et leur faire payé chacun à leur tout les moments de souffrance qui avait été infligé.
Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: La chute d'un homme. (Pv Kyo et Isamu]   Dim 30 Mar - 14:31

La journée avait été merdique pour moi. J'étais arrivé en retard en cours et en plus de ça un mec m'avait cherché des problèmes bien que tout le monde sait qu'il ne faut pas me provoquer... Résultat, après plusieurs insultes échangées j'ai tout simplement versé de l'encre sur le jeune homme qui m'avait fait chier. Bien sûr le prof m'a directement exclu du cours et je me suis une nouvelle fois retrouvé dans le bureau du directeur qui a pour une fois rigolé de ma "bêtise" avant de m'avoir dit que j'étais viré 2 jours du lycée.

Alors que je marchais tranquillement pour retourner chez moi et dire à mon père que son fils avait une nouvelle fois fait des bêtises, je m'arrête un instant au pied d'un arbre remarquant un jeune homme qui était à terre près de l'arbre.

-"Salut, y aurait il possibilité que tu m’aide à m’enfuir d’ici, la vie devient irrespirable dans la zone."

Je tourne la tête et remarque au loin qu'une bande de mecs court rapidement et je me dis que c'est probablement pour le jeune homme. Je l'aide à le relever et me dis que je dois vite trouver une solution si je ne veux pas qu'il finisse comme moi à mon arrivée ici. Un soir très tard dans la nuit en rentrant, une team que je ne connaissais pas m'avait passé à tabac, quelqu'un m'avait aidé et avait réussi à les faire fuir mais j'étais dans un mauvais état... Bref je n'avais pas envie qu'il finisse comme moi car je savais ce qu'on pouvait ressentir mais je dois avouer que je n'ai pas changé de comportement malgré ça même si je me montre aujourd'hui plus prudent.

Je l'aide à marcher et décide de le cacher dans l'abri le plus proche qu'il soit: les toilettes publiques. Il semble surpris mais au moins ici il est sur qu'on ne va pas le chercher.

-Je veux bien t'aider mais reste là, ne bouge pas quoi qu'il arrive.

Il pouvait observer par un trou qui était sur la porte et je le laisse pour voir où ils sont. Très vite ils me remarquent et viennent à moi. J'en reconnais certains que je n'aime pas du tout et d'autres qui me respectent. J'étais plutôt connu au lycée et beaucoup avaient entendu parler de moi.

-Kyo mon cher Kyo... Tu n'aurais pas vu un mec tremblant de peur qui courait et qui est plutôt mince qui ressemble pas mal à une meuf?

Je soupire et regarde celui qui vient de me parler. Il est grand, méchant et ne se prend pas pour une merde... Heureusement pour le jeune homme que j'avais caché, je n'étais pas comme lui car moi je n'aimais pas la violence gratuite.

-Même si je le savais je ne te le dirais pas! Sérieux vous êtes à plusieurs pour attraper un seul mec? Alala...

Mon regard se fait dur et je sais que cela peut vite partir en bagarre, moi le mec qui se tient en face de ma personne ne me fait pas plus peur que ça, c'est juste certains de ces acolytes qui me font peur car je sais qu'ils ne m'aiment pas du tout.

Celui qui semble le meneur de ce petit groupe s'approche de moi et m’empoigne par les cheveux, je souris d'un air faux et le regarde.

-Chéri je n'aimerais pas abîmer ce joli visage qui est le tient alors je te conseille de fermer ta gueule, Okey?

Je rigole nerveusement et dis très fort

-TU LEUR A DIS QUE JE T'AVAIS NIQUER UN JOUR QUAND TU ETAIS TOUT SEUL, HMM?

Je souris de façon victorieux et le pousse pour qu'il me relâche, certains de ces potes rigoles de ma phrase alors que lui ne semble pas du tout content.

Beaucoup auraient eu peur d'être à ma place en ce moment mais moi pas, grand ou pas, musclés ou non je disais ce que j'avais à dire quitte à provoquer, j'étais sur de moi et je ne laissais rien paraître même si j'avais un peu peur, se qui est logique. Des personne nous regardait mais moi j'en avais rien à faire, j'avais juste envie que cette bande se casse pour voir si celui que j'avais planqué allait bien.

-On se reverra Kyo.... Dis à l'autre bouffon que je le retrouverait ou qu'il soit même si il est avec toi.

Ils partent et je rigole légèrement, j'étais fier d'avoir foutu la honte à leur leader même si je savais que ça allait un jour ou l'autre me retomber dessus, malgré mon caractère de dur cela ne m'évitait pas ce genre de situation et d'avoir quand même la trouille.

J'attends quelques instants et je reviens vers celui qui m'attend, je suppose qu'il a tout entendu et je l'aide à sortir des WC qui je dois dire pue.

-Tu sais que tu es dans la merde? Ils rigolent pas eux!

Je soupire et rajoute

-Tu as faits quoi pour qu'ils veulent te frapper?

Je regardais à nouveau autour de nous de peur qu'ils reviennent, on devait vite partir d'ici au cas où mais je ne savais pas ou aller.
Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: La chute d'un homme. (Pv Kyo et Isamu]   Dim 6 Avr - 8:30

L'air devient irrespirable ici. C'était ces propres propos et il était loin de se douter à quel point cette expression allait donner tout son sens dans la situation présente. Kyo l'emmena alors dans des toilettes publiques proches! Isamu dans sa colère noire n'y avait même pas songer. De toute manière dans l'état où il se trouvait, il était incapable d'y arriver seul. Ce fut d'ailleurs Kyo qui le porta plus qui le soutenu.

Malgré la douleur encore lancinante, Isamu n'avait pas décroché une seule plainte sur toute la durée du trajet. Un tremblement de colère indompté se ressentait. Véritablement, ils allaient payés, ils allaient tous devoir en subir les conséquences et nul ne serait à l'abri de son courroux.
Kyo le déposa dans cet abri provisoire. A la suite de ce que ce jeune inconnu lui avait dit, le cœur d''Isamu s'emballa et il eut un bref moment de crainte. Et si c'était un moyen d'humilier d'autant plus notre jeune héros? L'adolescent s'affala plus sur les toilettes qu'il ne s'assit réellement.
Incapable de faire le moindre mouvement sur ces jambes, il n'avait de toute manière plus le choix. Résolu à accepter son sort, le jeune seconde commença à se masser les membres ankylosé et douloureux. Il avait encore quelques vertiges mais son état semblait peu à peu revenir à la normal.

Il colla alors son œil au trou de la serrure après s'être rassuré intérieurement. Il était peu probable que Kyo soit de mèche avec ces gens étant donné qu'il l'avait planqué dans les toilettes avant que les bads boys n'arrivent. S'il avait été de mèche avec eux, il aurait très certainement attendu la bande avant de mettre ce plan à exécution.
Notre jeune héros se mit à scruter en détail chaque visage, chaque corpulence afin de les gravé en mémoire et les noté dans son cahier des rancunes. Dans le même temps, il fut surpris de voir que l'on avait confondu des tremblements de colères avec ceux de la peur. C'était une erreur, un atout qui pouvait s'avérer de taille lorsque la contre attaque sonnerait. Car après tout, celle-ci est toujours plus violente lorsque l'on ne l'à soupçonne pas. A l'inverse, le temps jouait contre lui, plus le temps passerais et plus, le sentiment de crainte qu'on croyait qu'il éprouverait disparaitrait.
Visiblement, les agresseurs semblait connaître Kyo et le craignait: c'était donc un potentiel allié de poids.

Analyser la situation, ce n'était pas simplement étudier ces adversaires, c'était aussi étudier ceux qui pouvait devenir des alliés voir des amis. Pour Isamu, Kyo avait montré à sa rencontre un esprit chevaleresque attestant une grande confiance en lui-même. Il avait également au vu de son attitude prouvé qu'il savait se servir de ces poings et qu'il n'hésitait pas à s'en servir. Durant le temps ou l'adolescent s'était entretenue avec la bande, il avait montré qu'il avait prit gout à la violence ou plus précisément, à divers escarmouche.
Clairement, ce garçon étonnait, et montrait un potentiel grand allié ou un ennemi très dangereux. Il avait même fait sourire Isamu avec son attitude insolente et narquoise presque pince sans rire.[/color]

*Je crois plutôt que ce sera moi qui te retrouverais en premier maintenant que j'ai focalisé mon intention sur toi, baka*

En voulant se relever lorsque Kyo ouvrit la porte, Isamu senti que ces forces s'évanouissait et que des vertiges réapparaissait, il tanga un peu et se retint de justesse grâce à la cloison qui l'entourait.

-"Tu ne sais pas à quel point je l'ai été veux tu dire. Plus sérieusement, ils ont plus à craindre que moi d'eux." Après s'être épongé le front avec du papier ainsi et avoir comprimé mes éraflure pour que le sang s'arrête de couler, Isamu continua.
Disons que les indépendantistes comme moi sont rarement supporté d'autant plus quand on apprend les bonnes manières à la copine d'un des membres du clan. Comment s'appelait-elle déjà. Ah oui Konoko Kansaki.
Si tu connais leurs noms ça serait sympa de ta part de me les donner,
(petite moue gênée) j'aimerais bien pouvoir contre attaquer rapidement. A ce moment là, il afficha un sourire presque innocent histoire de faire passer ce qu'il avait dit presque comme un message subliminal.

Étant donné leur nombre, et la stupidité que beaucoup affiche, ils vont très certainement essayer de ratisser tous le quartier à ma recherche. On devrait donc peut être se rendre à la gare, la foule nous cachera.
Je suis désolé de te mêler à tout ça, et te fais toute mes excuses, je comprendrais tout à fais que tu ne souhaite pas t'investir plus dans cette affaire.
[color=#666633] Là-dessus, Isamu se courba et malgré la douleur qui remontait en lui, réprima dans une grimace tout bruit.

C'est donc en claudiquant et avec une tête de zombie qu'il parti en espérant que sa lenteur ne lui ferait pas défaut. La bande ne devait absolument pas les retrouver avant d'être parvenu dans ce qui était pour eux le meilleur refuge.  
Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: La chute d'un homme. (Pv Kyo et Isamu]   Dim 20 Avr - 21:29

Ce mec est dingue, il est loin de savoir comme ils sont. Ne sait t'il pas que des fois il faut savoir se mettre en retrait? Soit, s'il veut que je l'aide pourquoi pas, après tout je l'ai déjà aidé une fois et puis... Le leader de ce clan ne me plait pas et j'ai des questions à lui poser...

-J'aimerais au moins savoir ton prénom, comment t'appel tu?

Je lui souris et lui et me courbe, en France on ne fait pas ça et je ni suis pas encore totalement habitué.

-Enchanté, allons à la gare alors, je vais t'aider.

Je me tue et nous allons en direction de la gare. Sur le chemin, nous apercevons un homme de la bande qui s’apprête à rentrer dans cette fameuse gare, étrangement mon cœur bat assez rapidement, j'ai comme un mauvais prés-sentiment... Pourtant je garde mon calme olympien que tout le monde me connait. Assez vite nous arrivons dans ce lieu bondé de monde. Les gens semble pressé, énervé d'attendre le train qu'ils doivent prendre. Discrètement je regarde de tout les côtés mais je ne voies personnes, sont t'ils réellement là?
D'un coup, un bruit assourdissant vient à nous suivi d'un vent fort, le train arrive et les gens se précipite à sa hauteur pour le prendre. Sans y faire attention je baisse ma garde en regardant le train passé et partir vers sa destination. Isamu se tient pas très loin de moi mais quand même bien à l'égard, j'ai l'impression de servir d'appât m'enfin cela ne me déplaît pas plus que ça après tout je suis sur que je me bat mieux que lui.

Sans que je ni puisse grand chose, un homme pose sa main sur ma bouche et me tire pour n’emmener dans un coin à l'abri des regards. Très vite je comprend de qui il s'agit et je me dit que tout ceci n'était peut être qu'un piège. Heureusement il est tout seul et c'est le fameux leader du groupe.

-Kyo, est tu près encore une fois à te faire taper comme la dernière foi? T'étais si pitoyable par terre tu sais... Un petit chien...

Je comprend... Je comprend qu'il faisait partie d'un des hommes qui m'avait passé à tabac peut de temps après mon entré au lycée... Une colère immense m'envahie, je serre les poings et le regarde d'un regard noir. Ma "vengeance" allait enfin commencé. Mais ou est donc Isamu? C'est t'il fait chopper comme moi?

-Ou est ton pote le maigre? Je sais qu'il est là, on t'a vues avec lui y'a pas longtemps!

Je rigole par nervosité et me dis que je vais bien "m'amuser"...
Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: La chute d'un homme. (Pv Kyo et Isamu]   Jeu 24 Avr - 20:13

Isamu était avec Kyo. Ce n'était pourtant pas son genre que de demander de l'aide au autres sauf cas exceptionnel.

-"Je suis ... Isamu. Pour ta sécurité, peut être vaut il mieux que je ne te révèle pas mon nom."

Prendre toute les précautions possible n'était pas du luxe dans sa situation actuelle. Il se décida alors à laisser le temps d'un instant son soutien, A l'abri des regards, il enleva sa veste, la retourna afin de lui donner un style tout à fait différent. Il allait revenir quand il découvrit quelqu'un mettre la main sur l'épaule de l'autre. Soit ils se connaissait depuis longtemps, soit l'autre méprisait Kyo. Pour protéger l'adolescent, il était plus sur de ne pas le rejoindre il était possible que tout le groupe aient investi les lieux a la façon d'une souricière.

*Réfléchi Isamu Réfléchi. A quoi s'attendent ces bakas, à se ruer sur la sortie ou au contraire a se ruer dans le métro.  Et mais je sais ce que je peux faire...*

Là dessus, il suivit un groupe qui pénétrait le train, Isamu avait pu remarquer que les voies étaient par paires et que les portes s'ouvraient puis se fermaient en même temps. Il avança donc naturellement puis lorsqu'il fut contre la seconde paroi passa à travers l'autre métro.

*Il y a forcément une faille dans leur stratégie comme dans la mienne. Je sais je dois pénétrer au bureaux des chefs de gare, j'ai de bonnes chances de remporter la batailles. Messieurs vous allez morfler.*


Il s'assit a côté de la porte. Il ne fallait surtout pas se presser, l'impatience est le premier pas vers la déchéance, la patience est le premier pas vers la confiance se répétait il inlassablement à la façon d'un mantra. Un employé sorti finalement et la porte fut ouverte suffisamment de temps pour permettre à Isamu d'être certain que la pièce était vide. Seul problème l'entrée possédait un code, il allait falloir prendre des risques.

Avant qu'elle ne se referme , l'adolescent avait donc prit l'initiative de rentrer. Enfin à l'intérieur, il balaya du regard la pièce. Maintenant trouver l'audiophone. Il fit alors le tour de la pièce et trouva finalement ce qu'il recherchait, suivant la procédure écrite sur la table, il décrocha le combiné, tapa le code puis déclara de sa voix la plus chantant.


-Mesdames et messieurs,ladys and Gentleman, nous vous informons qu'un groupe de malfaiteurs est parvenu à pénétré l'enceinte de la gare. Nous vous demandons instamment de faire attention à votre portefeuille. Par ailleurs, il s'est avéré que certaine personne de ce groupe ont des comportement agressif et violent notamment envers les femmes et les enfants. A la suite de cela, il donna quelques description physiques et mentals peu flatteur du chef de la bande, de quelques lieutenant ainsi qu'un ou deux délinquants.

Cependant avant qu'il ait eut le temps de lister tout le monde, des adultes avaient déjà envahit les lieux. Visiblement furieux, il s'emparèrent d'un bras chacun et firent sortir sans douceur Isamu. Cognant la tête la première une poubelle, Isamu ne parvint pas à se relever avant quelques instant comme si l'inconscience se refusait à lui. Vu ce qu'il avait sorti, les délinquants avaient du fuir.

Malheureusement, un coup de pieds dans ces côtes vint lui prouver le contraire, ils devaient aux moins être encore une poignée à ne pas avoir déserter les lieux. Un autre coup suivit puis encore un autre. Le pauvre n'avait même plus la force de se protéger ni même se plaindre. Il ne restait qu'a espéré que la police arrive rapidement.

A nouveau on le transporta sans égard, les bras en croix.


-"Yoshhhhhhhhhhhh, regarde la trouvaille qu'on a fait." Là dessus on le jeta à nouveau contre le sol. Tiens c'est marrant, lui ne dit plus rien mais quand on le frappe c'est aux alentours qu'on crie.

-"Baka, tu es stupide, il fallait l'emmener à l'extérieur, maintenant, on est certain d'être signalé aux flics. "
Seul la bouche d'Isamu parvint à s'étirer. Un petit rire de un malsain comme celui d'une hyène s'extirpa de ces lèvres se terminant par un un crachat de sang.

-"Bah dis donc vous êtes des lumières les gars..."
Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: La chute d'un homme. (Pv Kyo et Isamu]   Jeu 1 Mai - 14:48

Je m'étais retrouver en face de cette homme que j'avais longtemps chercher. Cette petite phrase " un petit chien" avait fait tilte dans mon oreille. C'était lui, je le savais. Lui qui avec ses copains m'avait tabassé un soir après les cours, lui qui avait rigolé en me voyant à terre presque à moitié mort, lui qui en me voyant comme ça m'avait dit que j'avais l'air d'un petit chien...  

-Pourquoi? Pourquoi m'avoir fait ça? Qui était avec toi quand tu m'as frappé?

Mon regard était noir, mes poings étaient près à lui faire du mal et je ne portais attention qu'à lui.

-Méfie toi des gens autour de toi, de certains de tes proches...

Je lui demande qui mais il ne me répond pas et se met à rire fort se moquant ouvertement de moi. La rage me gagne et je me met à le frapper encore et encore jusqu'à qu'il s'évanouisse. Pris de panique, je reste quelque minutes à côté de lui me demandant se que je devais faire et surtout si j'allais avoir des problèmes. Me disant que je ne pouvais pas le laissez comme ça, j'appel le samu avant de regarder un de ses sms ou un de ces amis lui dit ou ils sont et qu'ils l'ont retrouvé.

Je cours jusqu'au lieu dit toujours étant un peu choqué de se que je venais de faire et entend du bruit. Je les aperçois au loin et je me demande comment je vais faire pour le faire sortir d'ici. Un petit rire sort du lot et je reconnais Isamu, se moquait t'il d'eux? Je tente de réfléchir mais aucune idée me viens en tête, sauf une idée stupide de leurs crier que les flics arrivent. Bien sûr, il y a une chance sur deux que cela marche mais je n'ai pas le choix.

Je me place derrière un mur et crie que les flics arrivent . Je le répète plusieurs fois et beaucoup d'entre eux partent. Je regarde par dessus le mur et constate qu'ils restent deux personne près à le frapper à nouveaux. Je me dis que je ne peux pas le laisser comme ça et je sors de ma cachette pour l'aider, je me place en face d'eux ni trop près ni trop loin.

-Hey les gars, je vous conseille de partir sinon,  soit vous allez vous retrouvez frappé soit les flics vont vous emmener.

Ils se retournent et me regardent. Qu'allez t'il faire? De toute façon aujourd'hui était le jour ou toute ma vie allait changer... Rien ne serait pour moi comme avant ni peut être pour Isamu....
Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: La chute d'un homme. (Pv Kyo et Isamu]   Mer 7 Mai - 14:03

[désolé pour ce petit poste]

Isamu à la suite de son petit rire eut droit à une bastonnade supplémentaire. A mi chemin entre la moquerie la douleur et l'inconscience, il supportait les coups du mieux qu'il pouvait. Un bourdonnement incessant lui couvrait les oreilles, lui donnait le vertige et l'empêchait de faire le moindre mouvement. Si jamais il en faisais, un sentiment de nausée le prenait à la gorge. Au vu des symptômes qu'il avait, il fit l'hypothèse d'avoir de nombreux bleu et peut être quelques côtes de cassé mais si ça continuait il risquait d'avoir de réelles séquelles. Un écoulement de sang cascadait fièrement la partie droite de son visage et prenait sa source au dessus de son œil.

On le laissa pour mort à un moment donné. Il senti une main fouillé sans vergogne ces poches à la recherche d'une quelconque monnaie. C'était donc bien des voleurs fidèle au portrait qu'il avait tissé précédemment. Il fallait être franchement idiot pour faire ça, un garçon de famille modeste n'avait pas ce privilège que de porter une liasse de billet. La fouille fut donc rapide.

Au bout d'un certain temps, en plissant les yeux embué de sang, Isamu parvint à distinguer une silhouette familière, c'était flou mais, il était probable qu'il s'agissait de Kyo, il allait falloir vérifier. Pendant ce temps, une personne âgé s'était approché et avait décider de lui offrir un mouchoir en tissus qu'elle s'appliquait à coller contre l'arcade sourcilière du jeune homme. Le grand père qui faisait cela s'était forcé malgré sa vieillesse à se pencher sur lui.


-"Merci." Épuisé, Isamu avait réussit a dire cet unique mot. Peu à peu il repris un rythme de respiration moins haletant et l'air qui sortait de ces dents ne fut plus sifflant.
-"Ne parlez pas Monsieur, gardez votre énergie."

*Kyo, j'espère que tu vas bien.* Il disait cela le regard dans le vague, ne regardant vraiment personne, ne parvenant pas à fixer son regard. On lui donna alors quelque claques pour éviter qu'il s'endorme. D'un bond, Isamu se releva. Il remercia la troupe qui s'était constitué autour de lui puis et s'éloigna à la recherche de Kyo malgré la protestation des personnes aux alentours. La sécurité de son ami était plus importante que son propre bien être. Marchant encore plus difficilement qu'avant si c'est possible, il avançait en se collant contre le mur et en maintenant le mouchoir sur sa tête et se dirigea vers l'endroit ou il avait aperçut un temps celui qu'il a crut correspondre à la silhouette de son allié.

-"Bon, maintenant faut que je réfléchisse à un jugement efficace les concernants "
se dit il tout haut.
Revenir en haut Aller en bas

Watashi wa
Contenu sponsorisé desu





MessageSujet: Re: La chute d'un homme. (Pv Kyo et Isamu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La chute d'un homme. (Pv Kyo et Isamu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La chute de l'homme fort tunisien Zine El Abidine Ben Ali après 23 ans
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» Obama en chute libre ...
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You and Us ::  :: Autres quartiers :: Habitations-