.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mon passe-temps favoris ? Le sport fait sur draps de lit ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 20/04/2014
Messages : 3

MessageSujet: Mon passe-temps favoris ? Le sport fait sur draps de lit ♥   Lun 21 Avr - 21:40

Raknam Rin


Hello ! What's your name ?

Je me présente je m'appelle Raknam Rin mais il arrive qu'on m'appelle comme ça Oni-chan uniquement par ma petite Nami sinon je mords et je griffe...non en vrai, j'vais juste te mener la vie dure. D'après ce qu'on m'a dit, je suis Allemand et Japonais. Je suis né le 13 Février à Berlin et oui, j'ai 23 ans. Je suis actuellement volage comme un albatros et fou amoureux de la psychologue de Walrui. Je viens de Woldingham School, ce que je pense de la fusion entre les deux écoles ? et bien, Temps qu'il y a de beaux décolletés à regarder.... Actuellement, je suis Prof' de sport et principal des premières, je suis un garçon. Si on devait me décrire en quelques mots, on dirait de moi que je suis joyeux, manipulateur, fou sur les bords, égoïste, maladroit, affectueux, protecteur, comique, et j'en passe Et je sais pas si vous l'avez remarqué, mais vous trouvez pas que j'ai un air de ressemblance avec Shirota Yu, la classe hein ?

Once upon a time...

« -Et donc, la cigogne plante les graines dans le jardin magique pour faire grandir les enfants
-….
-Et ensuite, les graines roses deviennent des roses aux jolis pétales et ça fait des filles
-….
-Et les graines bleus deviennent des choux et ça devient des garçons » Souriais-je niaisement, ravie de mon récit, ô si bien inventé et conté.
« Alors pourquoi vous étiez dans des positions étranges, cette fille et toi, la dernière fois dans la chambre ?
-…beuh…c’est-à-dire que… » Prit la main dans l’sac, si je puis dire avec comme une vague impression de m’être ridiculiser. Un rire parvient à mes oreilles, le siens, avant qu’elle ne me traite d’idiot dans notre langue maternelle.

Euh…Temps mort ! Pause ! Mettez des pancartes ! Je n’ai pas toujours était ainsi ! On rembobine et on repassera à cette partie plus tard.


~~~



Et si je vous disez de casser le bras d’quelqu’un, le feriez-vous ? Non ? Et si vous n’aviez pas le choix ? Comment vous vous y prendriez-vous ? Vous pouvez quand même pas vous avancer, casser le bras de la personne et ensuite, lui dire « oh pardon, j’vais vous l’remettre en place ! ». Bien sûr que non. Alors de quelle façon vous procèderiez ? Vous le cassé et vous partez comme un voleur ? ça s’appelle, filer à l’Anglaise. Et, un petit détail qui a son importance. Si, je vous disez que ce même bras appartient à un flic ? Un flic qui veut vous mettre en taule ? Là, ça change la donne, non ?

Nous faisons tous des erreurs un jour ou l’autre et pour ma part, c’est arrivé lors de mon adolescence. Mensonges, vols, coups et blessures, mes entraînements de boxe me servaient à contourner les règles plutôt que de respecter les véritables valeurs que mon entraîneur s’efforçait de me transmettre. Voyou sans peurs, sans reproches, dès la fin de mon enfance, je fus intégré dans une bande aux activités extra-scolaires, pour le moins, peu recommandables. Au début, de vulgaires flingues en plastiques mais tellement bien faits qu’ils passaient pour autre chose que du toc. Nous étions des rois. C’était l’bon vieux temps et n’empêche qu’on s’était fait un max’ de fric avec tout ça, merd…mercredi quoi !

Et, comme toutes histoires en vrac, j’vous ai déjà paumé, hein ? On va recommencer par le commencer, vous serez plus à même de tout comprendre et moi aussi par la même occasion.


Quelque part dans Berlin, Allemagne. Rin = 13 ans :
Les cheveux en pétard, même qu’on dirait qu’j’ai foutu les deux doigts dans la prise c’matin, de la crasse sur mes fringues et l’arcade sourcilière défoncée, je rentre chez moi pour trouver ma mère choqué de me voir si débraillé. Débraillé. Pfff. Elle en fait toujours trop. Pas d’quoi en faire un fromage pourtant.
« -Ou étais-tu ? Qu’est-ce-qui s’est passé ? » Empilant mes chaussures dans le placard, au-dessus des autres,  je vais chercher un paquet de céréales, haussant les épaules en essayant de prendre un air innocent qui ne m’allait pas enfaite, je viens de remarquer. Elle est jolie, ma maman, ça compense. Einklef Mitsu, fille adoptée et d’origine Japonaise, elle a passé très longtemps en Allemagne, plus que là-bas. Du coup, ses cheveux sont tous lisses.
« -J’ai ramoné la cheminée d’la vieille voisine mais, j’crois qu’une branche m’est tombé dessus ! Je l’avais pas vu ! »
Ma mère prit la peine de me rappeler que la vieille folle d’en bas n’avait pas de cheminée, que la crasse sur mes vêtements ne ressemblait pas au truc noir qui tombé des cheminées. J’ai toujours dit que c’était la graisse du père noël qui s’était accrochée et séchée aux parois du tube qui mène le feu jusqu’à l’extérieur de la maison. Breff, inutile de dire que j’ai été puni.

Commissariat de police, Allemagne. Rin = 15 ans :
Serein, assis derrière les barreaux, je sifflotais en attendant. Attendre quoi, j’en sais fichtrement rien mais en tout cas, je l’attendais et depuis un sacré bout d’temps. Mes amies et collègues de petites casses étaient, pour certains, près de moi, et pour d’autres, partis je n’sais où.  Cette fois, j’ai merdé, j’ai vraiment merdé. De petites conneries passagères, on a fini par cambrioler en pleine nuit, une boutique chic du coin, pétant une vitre, massacrant les meubles, menaçant la femme de ménage d’un flingue, de mon flingue et cette fois, c’était pas un jouet mais ça, je le savais pas et ça, je le dirais pas.

Les heures passent lentement, trop lentement et lorsque je vis le coéquipier du flic à qui j’avais cassé le bras me sourire de cette façon propre qu’ils ont à nous annoncer une nouvelle qui ne va pas nous plaire, je deviens blanc. Vous savez, ce sourire qui vous annonce "hey, tu sais qu’tu vas t’prendre la tourniole de ta vie, p’tit ?" Bah, c’est à peu près ça. Une fois la cage ouverte, nous repartons, moi la tête baissée et mon père, me tirant le bras jusqu’à l’extérieur.

Quelques minutes nous ont suffi à atteindre la voiture dans un silence pesant qu’aucun de nous deux, je pense, n’appréciai. Ouvrant la bouche pour m’expliquer, mon père m’annonça de but en blanc qu’il m’emmenait en Allemagne et pire, pour bosser avec lui. Il m’a rien précisé mais j’suis sûr que c’est un boulot d’merde.

Le pire dans tout ça, c’est que ce vol m’aurait servi à payer une partie des dettes de ma mère…

Dans le jardin des Aukvitch. Japon. Trois jours plus tard :
Putain la baraque ! Et le jardin ! On pourrait carrément enterrer un troupeau de girafes tellement que c’est grand. Pourtant silencieux sous les ordres de mon père, je pris la peine de me présenter comme il se devait, respectant les coutumes des Japonais et en me redressant, une chose tomba dans mes bras, une petite fille plus précisément. Un sourire vint orner mes lèvres devant cette petite bouille enfantine. L’homme imposant, propriétaire des lieux m’annonça qu’il s’agissait de sa fille, Nami, et après nous avoir fait visiter les lieux, mains dans la main la petite et moi –elle m’avait déjà adopté ou quoi ?- il nous annonça de but en blanc que je devrais prendre soin d’elle à partir de ce jour. Moi, jouer la nounou d’une gamine d’à peine huit ans ?! Non mais rien à foutre qu’elle soit gosse d’un sénateur ou ministre, je jouerais pas à la poupée. Scandalisé, je gueulais à l’encontre de mon géniteur avant qu’il ne me clou le bec avec une gifle monumentale. Main sur ma joue meurtrie, je le vis s’incliner devant son patron. Humpf. Lèche cul.


~~~


Enfin le décor posé, on va pouvoir passer à la suite. Le plus croustillant, comme les cracottes du matin qui croustilles, mais encore meilleur que celles-ci. Savez-vous la raison pour laquelle, je suis resté auprès de ma petite Nami ? Elle est ma sœur. Pas seulement de cœur, mais de sang. Demi, certes, mais sœur quand même. Fille de la fameuse mannequin Tsuka Mia et d’en vérité, Raknam Vekk, mon père, elle est née d’un adultère et ça, seuls sa mère ainsi que ses deux pères sont au courant. Mon père taie la vérité, se résignant à n’être que le simple papa de substitution, ce qui n’a pas été le cas de cet homme d’état qui m’a bien fait comprendre que cette enfant, non de son sang, ne serait rien d’autre qu’une simple batarde à ses yeux. Je fus mis dans la confidence par Tsubaki-sama le soir ou elle m’a surpris en train de partir en douce pour échapper à ce job que je ne voulais pas.

Les années se sont écoulées plus vite que je ne l’aurais pensé, rendant ma sœur encore plus mignonne qu’avant et c’est pas les ados en rut qui manque pour la détailler du regard. Éloignant sans grand mal les éventuels prétendants pour ne rester que le seul pouvant l’approcher, je la laisser vivre recluse, enfermée sur elle-même, sans personne d’autre que moi. Nami est ma petite sœur, chose qu’elle ne sait pas, pas même deviné en observant mon regard lorsqu’elle m’affuble du surnom « oni-chan », et je sais que cette relation trop étroite est malsaine mais c’est parfait pour elle, comme pour moi. Elle sera bien mieux uniquement avec son grand-frère pour la protéger, lui chanter des comptines, la border, la faire rire de mes bouffonneries et, de ce fait, je peux garder un œil sur elle pour qu’elle ne s’éloigne jamais de moi. Le pire qui pourrait se produire, c’est qu’elle trouve l’amour car, lorsque ce jour arrivera, je ne serais plus le premier dans son cœur et sa vie. Le premier qui dit que je suis jaloux et possessif, je l’utilise comme cobaye pour mes entraînements de boxe ! Puis, c’est ma faute si elle est comme ça, aujourd’hui, dans cet état, d’autant plus que tomber dans la drogue n’arrange en rien les choses et c’est mon erreur, mon énième erreur que je dois réparer en la protégeant du monde. Altruisme diront certains, égoïsme diront d’autres. Sans doute, un peu des deux. Reste encore à ne pas utiliser ce pseudo-altruisme comme prétexte pour justifier nos actes.

Bon, et si on parlé exclusivement de moi plus en…profondeur, diront-nous ? Car voyez-vous, c’est sans doute une des rares fois où je pourrais vous en dire plus sur mon compte sans passer pour un narcissique. Devenu la nounou de ma petite Nami depuis mes quinze ans, je suis au service de la famille Aukvitch depuis un peu plus de huit années, leur montrant chaque jours que je suis celui qu’il faut pour surveiller leur fille unique. Et puis, comment pourrait-t-il en être autrement ? Je suis le plus à même de pouvoir écarter toute trace de danger au vu de mes années d’arts martiaux et du fait indéniable que mon statue de champion international de boxe me donne le droit de dire que je suis le plus fort, et de l’assumer. Tant qu’ils ne seront rien pour les champis, le fait qu’elle m’ait surpris en train de forniquer avec une belle donzelle et mes manières peu conventionnelles de balader mon regard sur les formes des jeunes filles -et au passage, me cacher sous l’escalier pour regarder leurs petites culottes sous leurs uniformes. N’empêche que j’aimais beaucoup les motifs du dessin animé « mon petit poney » de la dernière vu- tout se passera bien. Ce que je préfère quand même, c’est leur cuistot et la bonne bouffe qu’il prépare. L’autre jour, on a eu droit à un repas occidental…de la purée. Ça m’a donné envie de faire des batailles de bouffe ! Mais, si jamais j’envoie ma nourriture sur la vice-directrice, je dirais que c’était mon voisin. Ah, Warui.

Warui. Le lycée ou j’enseigne en tant que prof de sport et principal des première depuis que ma Nami y étudie, ce même lycée ou peu à peu, je me rends compte qu’elle m’échappe et ou je n’ai pas d’autre choix que de laisser de côté mon sister-complex pour la laisser vivre et rire avec d’autres gens, bien malgré moi.

Warui. La guerre des clans me fait doucement rire, rappelant à mon bon souvenir comment j’étais vers mes quinze ans. C’est comique les souvenirs et, c’est surtout comique de faire des croches-pattes à ses étudiants pour ensuite repartir en sifflotant, incognito, trop vif pour qu’ils remarquent que c’est moi et surtout, trop subtil pour me faire découvrir.

Warui. Warui qui ne m’a pas apporté qu’un passe-temps mais aussi, une ironie du sort que je n’avais pas vu venir. Elle sait tout. Elle sait que je lui ai menti depuis toujours. A présent, elle sait que je sais que son faux père sait qu’elle n’est pas sa fille mais la fille de mon père donc, ma vraie sœur. Quand elle a su la vérité, elle s’est empressée de venir vivre chez moi sans me laisser le temps de lui dire que j’étais d’accord et depuis, elle refuse de me parler, encore moins de me regarder avec ces petits yeux qui pétillent de malice comme avant. Mes petits plats faits avec amour ne la sortent pas de sa colère envers moi et chacun de mes sourires est reçus par une de ses expressions froide et renfermée. Ma sœur ne veut pas me parler mais elle veut vivre chez moi, je comprends pas. Nami devient une femme, elle devient compliquée. Alors, pour combler ce vide, je passe mon temps avec Zazou, la psy du lycée, lui faisant des plans dragues….mais je crois que lui montrer une vieille brune en lui disant qu’elle était belle et qu’elle lui ressemblait dans l’espoir que la p’tite zazou comprenne qu’elle me plaisait, n’était, pas si adroit que ça, en fin de compte. Pourquoi les femmes sont-t-elles si compliquées ?!

Who are you ? Have we ever met before?

En réalité, je suis MadHatter je suis une personne très vieille j'ai 20 ans + un jour de plus. J'ai trouvé le forum de cette manière J'suis la double personnalité de Kwang Ho et la triple de Chi Ky *meurt*. Je le trouve parfait *O* et j'espère rester le plus longtemps possible. Justement, j'ai une fréquence de connexion pour mes rp qui avoisine plus 5 sur 7 jours. J'ai utlisé/pas utilisé de scénario. Je veux juste rajouter que J'vous nems, mes chocobos cochons favoris huhuh.

Je veux bien vous aider en remplissant ce petit code. (supprimer le code qui ne vous concerne pas)

Pour les garçons:
Code:
<table><tr><td><div class="transition-NU1"><img width="" height="20px" src="URL d'une icone 100*100 de la célébrité" alt="" />
<div class="NU_transition1"><span><img width="" height="100px" src="URL de la même icone 100*100 du dessus" alt="" /></span>
</div>
</div></td><td><span class="titrebottingarçon1">Nom Prenom de la célébrité</span> ♥ <span class="titrepersonnage1">Nom Prenom du personnage</span></tr></td></table>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 20/01/2014
Messages : 273

MessageSujet: Re: Mon passe-temps favoris ? Le sport fait sur draps de lit ♥   Jeu 24 Avr - 11:05

Je viens de constater que mon message ne s'était pas envoyé donc bon....

*prend une grande inspiration*

ONIII-CHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN! ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥ J'ai faim, j'ai soif et je m'embête. Dis! On va au cinéma? Ou bien au Zoo. Ou encore mieux, je veux une crème glacé avec plein de chantilly et des pépites aux chocolats. Dis oui, dis oui dis oui. Allez bouge toi! Je m'embête, je te dis mais allez arrête de rigoler. Sinon bah je retiens ma respiration et si je meurs se sera de ta faute!

Bon, tu connais le précepte de la maison, si tu as la moindre question, tu te les poses à toi haha! Mais mon Oni-chan est là ♥

_________________

Appartient à
Jung Kei
(même pas en rêve)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa

avatar


Date d'inscription : 20/01/2014
Messages : 273

MessageSujet: Re: Mon passe-temps favoris ? Le sport fait sur draps de lit ♥   Sam 10 Mai - 19:31




Oni-Saaaaaaaaaaan!


*sort un bloc de feuille et écrit dessus avant de la passer à Rin* J'ai faim, on mange quand?

Que dire à part ce que tu sais déjà, que j'ai rigolé en lisant l'histoire. Tu le vois comme je le vois - j'admets que c'est toi qui a écrit l'idée du scenario. Mais on dira rien. Y en a un qui va apprécier de voir le grand frère protecteur validé tiens...

Bienvenue sur le forum ! Tu es maintenant un Professeur de Wolrui ! N'hésites pas à faire un tour du côté des relations, tu pourras ainsi te faire des amis ! C'est important ! Ah ! et si tu es absent et que tu veux nous prévenir, il va falloir venir l'écrire ici. L'école a également un blog où tu peux venir voir ce qui s'y déroule, les potins et tout, c'est à cette adresse qu'il faudra se rendre Blog Wolrui. Et si tu trouves que le forum est le plus beau du monde et que tu aimerais trop l'avoir dans tes amis, passe faire un tour du côté des demande de partenariats. Quoi ? Tu n'aimes pas ton avatar ? Et bien, viens faire une demande de création !! On viendra y répondre ! Tu es un bavard toi non ? Et bien ce forum est fait pour toi. Tu peux aussi te rendre su la chatbox en bas du forum ! Je pense qu'on a fait le tour et que tout va bien dans le meilleur des mondes ! Donc allons rp tous ensemble !!


_________________

Appartient à
Jung Kei
(même pas en rêve)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa
Contenu sponsorisé desu





MessageSujet: Re: Mon passe-temps favoris ? Le sport fait sur draps de lit ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon passe-temps favoris ? Le sport fait sur draps de lit ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand l'élève dépasse le maître
» C quoi votre passe temps favories ?
» Ramandar, assassin de passe-temps
» Fiche de Sylka
» mon passe temps préférer ? t'emmerder (a) → damian

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You and Us ::  :: Dossiers d'inscriptions-