.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [octobre] Nous sommes des dieux - Isamu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Watashi wa
Gotô Gô desu

avatar


Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 13

MessageSujet: [octobre] Nous sommes des dieux - Isamu   Dim 27 Avr - 8:21

Installé devant une console de jeu, je regarde Isamu et son comportement étrange. Un sourire se dessine en le voyant chercher après un potentiel ennemi. Arrête un peu et détend-toi!. Et j'attrape l'arme laser pour le lui foutre dans les mains. Quelle idée de t'en prendre à une des pointure du lycée. Je suis sur que cette personne t'a juste regardé car elle se demandait ce que tu fabriquais. Oui, je l'avoue, je fais un piètre ami à essayer de remonter le moral. Mais même moi, je me serai pas prit à une fille. Il n'y a que mon idée de devenir le Roi du lycée qui m'intéresse. Un dernier coup d'oeil à celui qui est à côté de moi, me fait rire. Tu aimes vraiment avoir des ennuis. Je me demande si tu es au courant que les filles sont encore plus cinglés que les garçons quand on s'en prend à l'une d'elle. Et en plus, celle-là est avec le "Roi". Je devrais arrêter d'en rajouter une couche, sinon sa paranoïa risque d'être augmenter, et il va croire voir des Park Kwang Ho un peu partout. C'est peut être la raison pour laquelle, je lance le jeu et que je me met à tirer sur les zombis. Sur ta droite, il y en a un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Watashi wa
Invité desu

avatar



MessageSujet: Re: [octobre] Nous sommes des dieux - Isamu   Mar 29 Avr - 8:08

Isamu avait encore fait les frais de sa névrose, voir psychose : La veille au matin, une jeune fille l’avait regardé avec des yeux dégageant une grande agressivité. Avait-il fait un grand outrage en polluant de sa présence la jeune femme ? Elle le dépassa le faisant presque tomber sur son passage tellement elle semblait en colère. Ce n’était pas la première fois qu’il l’a voyait cependant, dans cet état-là, si. Habituellement, elle était plutôt calme et timide de ce qu'il avait pu voir et surtout elle le regardait comme on croise un inconnu. Il devait y avoir une autre raison. Quelques heures plus tard, elle l’avait fixé à nouveau et cette fois ci lui avec des yeux toujours aussi énervé.
Il avait donc glissé un mot dans le casier de la jeune fille lui priant de bien vouloir s’excuser la prochaine fois qu’elle aurait cette attitude. Nouvelle rencontre, toujours ce regard agressif et malveillant. Etait-il visé pourtant elle l’avait délibérément ignoré en passant devant lui. Il fallait prendre des mesures.

Après avoir forcé la serrure du casier de la jeune fille, il avait souillé de javel les vêtements qui étaient à l’intérieur. Le sac qui se trouvait à l’intérieur s’était vu entailler d’une grande et belle longueur tout en restant invisible à la l’œil nu. (La coupure était au fond du sac.)
La jeune femme eut une curieuse impression : en effet le contenant, ne se déversa pas de suite. Comme attendant le plus mauvais moment, le tissu craqua juste quand il plut dehors. Personne ne l’avait vu et il avait un alibi étant en train de travailler au moment des faits. La sanction était elle suffisante? Il fallait que cette mégère comprenne le sens du mot repentance.

En rentrant chez lui il fut étonné de voir Gô l’attendre, mal à l'aise, il parla de ce qui s'était passé avec son ami  et celui-ci, par un de ces secrets le força à venir se détendre sur des jeux vidéos. Ce n’était pas une partie de plaisir, et Isamu avait frôlé les murs à chaque seconde. Arrivé dans la salle d’arcade, Isamu s’était mis à se frotter les bras en regardant nerveusement autour de lui : autant de monde dans un espace aussi petit, qui pouvait dire ce qui allait se passer. Avant qu’il ait comprit quoi que ce soit, Gô lui avait mis entre les mains un pistolet laser.


-Je ne l’ai pas touchée cette femme si tu veux savoir, ce n’est pas ma faute s’il s’est mise dans cet état toute seule. Maintenant si elle se repentie d’elle-même, tant mieux. Quant au fait qu’elle soit la petite amie de ce roi, ce n’est pas mon problème, je me défendrais contre n’importe quel ennemi, filles garçons de n’importe quel âge. Et au pire tu veux qu’il me fasse quoi ce mec, me frapper, il en faut plus pour m'abattre ?

C’était sans conteste l’une des particularités d’Isamu, les coups aussi violent soient-ils, n’intervenait que très modérément sur sa façon penser et c’est ce qui l’avait rendu si terrible dans son ancien lycée. Malgré tout, il développait comme tout le monde des craintes concernant ce roi : on en parlait beaucoup, mais est ce que les rumeurs étaient réellement fondée ?
Lorsque Gô lui dit sur sa droite, notre jeune adolescent regarda sur sa droite et s’attendit à voir un mec en rogne prêt à lui cogner dessus ,mais non rien. Il comprit alors qu’il s’agissait d’une information concernant le jeu.


*Hum je dois canaliser mon attention.* "Derrière le mur et sur ta gauche derrière les poubelles."
Revenir en haut Aller en bas
 

[octobre] Nous sommes des dieux - Isamu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» Nous sommes complet pour le tirage
» Nous sommes tous devenus des fous au service de Dieu ♛ Calixte [VALIDEE]
» Nous sommes sept...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You and Us ::  :: Quartiers Nord :: King play-